Maroc : une application pour faciliter les prestations consulaires aux MRE

26 novembre 2020 - 20h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Avant la fin de cette année 2020, une application permettra à certains centres consulaires de répondre à temps aux différentes demandes qui leur seront soumises. L’annonce a été faite mardi à Rabat par Nezha El Ouafi, la ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’étranger.

Le but de cette numérisation des services consulaires est de faciliter l’accès des usagers aux différentes prestations via un portail électronique. La ministre répondait ainsi à une question orale sur «  la facilitation et la simplification des procédures des prestations fournies aux Marocains du monde  », présentée par le groupe socialiste à la Chambre des conseillers.

Cette nouveauté n’arrête pas le processus d’accélération des principaux services, portant essentiellement sur le retrait de certains documents dans les cas urgents. Nezha El Ouafi a notifié que depuis le début de la pandémie, les consulats ont veillé à la prestation des différents services aux usagers. C’est dans ce cadre que son ministère a lancé un plan dédié à la réforme du système consulaire, en vue de rapprocher les services consulaires aux Marocains résidant à l’étranger, rapporte la MAP.

Au cours de la même séance, la ministre s’est penchée sur une autre question concernant «  les Marocains résidant à l’étranger, porteurs de projets d’investissements  », et qui a été présentée par le groupe authenticité et modernité. Elle a fait part de la nécessité de renforcer le lien de toutes les compétences marocaines, où qu’elles se trouvent, avec leur pays, en leur facilitant des opportunités d’investissement. Le chantier institutionnel est en marche, a-t-elle souligné avant d’ajouter qu’il existe un programme national destiné à la mobilisation des compétences marocaines résidant à l’étranger visant à passer de 4 500 compétences à 10 000 à l’horizon 2030.

Sujets associés : Parti Socialiste - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Ministère des Marocains résidant à l’étranger - Nezha El Ouafi - Parlement marocain - MRE

Aller plus loin

Bonne nouvelle pour les Marocaines résidant à l’étranger

Le Maroc veut trouver de solutions aux problèmes auxquels sont confrontés les Marocaines résidant à l’étranger, notamment les difficultés liées à l’obtention des documents...

Des projets au profit des associations de MRE

Dans le souci d’accompagner les associations œuvrant en faveur des Marocains Résidant à l’Étranger (MRE), un appel à projets au titre de l’année 2020 a été lancé le 11...

Transferts des MRE en 2021 : les prévisions sont plutôt rassurantes

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) connaîtraient une baisse limitée de 5% à 61,5 MMDH en 2021. C’est ce qu’indiquent les prévisions de Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : 20 % de femmes parmi les nouveaux Consuls Généraux nommés

25 nouveaux consuls ont été nommés dans une dizaine de pays au titre de l’année 2021, ceci après un appel à candidature, lancé en février dernier. La liste de ces nouveaux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Retour définitif des MRE au Maroc : ce que dit la douane

Selon les dernières régulations édictées par la douane marocaine, les Marocains résidant à l’étranger qui prévoient de rentrer définitivement au Maroc doivent se conformer à certaines règles concernant l’importation de biens.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.

Les MRE, un vivier de compétences inexploitées par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE), estimés à cinq millions, contribuent de manière significative au développement du Maroc. Ils restent attachés au royaume et sont disposés à le servir à le défendre de toutes les manières possibles.

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Accord fiscal Maroc-OCDE : Le gouvernement rassure les MRE

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, a voulu rassurer les Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique d’informations financières et fiscales, signé par le royaume avec l’OCDE à Paris le 25 juin 2019.

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.