Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

20 mars 2023 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

En 2022, la gendarmerie royale a enregistré 5 577 infractions entre le non-respect et le délit de fuite du lieu d’un accident de la circulation, 11 accidents de la circulation au niveau de ses points de contrôle, ainsi que des gendarmes plus ou moins graves. Partant de ce bilan sombre, le colonel Ali Benayza a, à l’occasion de la journée académique organisée par le ministère public, sur le thème « Stratégie nationale de sécurité routière », appelé à prendre des mesures disciplinaires plus strictes à l’encontre des auteurs de ce type d’infractions, rapporte Hespress. Selon le responsable, la sanction liée à ce type d’infractions « n’atteint pas le but recherché, notamment quand le délit est associé à un autre ou à un crime au moment du fait. » Selon l’article 181 du Code de la route, la sanction appliquée à chaque conducteur ayant ignoré l’ordre de s’arrêter, a été fixée par les agents chargés de l’examen des infractions au Code de la route à 1200 à 2000 DH.

À lire :Maroc : l’excès de vitesse surclasse les infractions routières


Autres propositions : l’inclusion de divers types de voitures dans les exigences de l’article 185 du Code de la route, qui impose aux véhicules du transport collectif de personnes d’avoir des extincteurs utilisables. « Le risque d’incendie ne se limite pas qu’aux pétroliers ou aux véhicules dont le poids total dépasse 3,5 tonnes et qui sont destinés au transport de marchandises, ou au transport de passagers », a indiqué le colonel Benayza.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Routier - Gendarmerie Royale

Aller plus loin

Maroc : la police introduit de nouvelles infractions de la route

De nouvelles dispositions ont été introduites dans le Code de la Route marocain. Ce changement intervient avec l’application d’infractions nouvelles qui s’ajoutent à celles déjà...

Maroc : combien coûte l’insécurité routière ?

Le Maroc enregistre en moyenne chaque année environ 3 500 décès et 10 000 blessés graves dans des accidents de circulation. Cette catacombe coûte très cher à l’État.

Maroc : l’excès de vitesse surclasse les infractions routières

Les infractions routières liées à l’excès de vitesse ont augmenté de 407,15% cette année, lit-on dans une infographie qui vient d’être publiée par la Direction générale de la...

Maroc : 1535 accidents de la circulation en périmètre urbain en une semaine

Durant la semaine allant du 21 au 27 décembre, treize personnes ont trouvé la mort et 2 011 autres ont été blessées, dont 58 grièvement, dans 1 535 accidents de la circulation.

Ces articles devraient vous intéresser :

Des nouvelles caméras-piétons pour les gendarmes marocains

La Gendarmerie Royale a reçu dernièrement des nouvelles caméras-piétons. Ces dispositifs doivent protéger les gendarmes lors de leur intervention mais aussi servir de preuve en cas de contestation de l’infraction.

Le projet TGV Kénitra-Marrakech avance à grands pas

L’Office national des Chemins de fer (ONCF) s’active pour la réalisation du projet de construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Kénitra à Marrakech. Il vient de débloquer environ 695 millions de dirhams.

Voici les projets d’autoroutes en cours au Maroc

Le Maroc met en œuvre des projets d’autoroutes et de route d’envergure. Certains affichent un taux de réalisation de 100 %, tandis que d’autres avancent à grands pas.

Autoroute Tanger Med, attention danger !

Les usagers de la route réclament la sécurisation de l’autoroute menant au port de Tanger Med où de nombreux cas d’accident continuent d’être enregistrés.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Autoroutes du Maroc sous le feu des critiques

De nombreux Marocains sont mécontents de la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM). À l’origine de ce mécontentement, la mauvaise qualité des aires de repos et de la cherté de leurs produits et services.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.