Maroc : la criminalité a baissé de plus de 30 % en 2022, selon la DGSN

27 décembre 2022 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

La lutte contre la criminalité au Maroc a porté ses fruits en 2022, avec une réduction de 30,22 %, selon le bilan annuel publié par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Les services de la Sûreté ont enregistré 820 274 affaires, avec 875 879 individus déférés devant les différents parquets en matière de criminalité. En ce qui concerne le trafic de drogue et autres substances illicites, la police a réussi à interpeller en 2022, plus de 120 725 suspects, dont 241 étrangers. De même, plus de 98 tonnes de hachich, 190,178 kg de cocaïne, et 2,821 kg d’héroïne ont été saisis avec des baisses respectives de 49 %, 87 % et 5 %. Par contre, pour ce qui est des psychotropes et autres comprimés saisis, c’est une hausse de 85 % avec un total de 2 668 473 comprimés psychotropes qui a été notée.

À lire :Criminalité au Maroc : de nouvelles brigades anti-gangs

Concernant les crimes de cyber-extorsion, il y a eu une hausse de 5 %, avec 5 623 affaires signalées contre 5 366 en 2021. En matière de sextorsion, les services de la Sûreté font part d’une baisse avec 237 arrestations pour 428 victimes, dont 77 étrangers. Le bilan s’est également intéressé à l’immigration clandestine avec l’arrestation de 32 733 candidats, dont 28 146 étrangers de différentes nationalités, le démantèlement de 92 réseaux criminels et l’interpellation de 566 organisateurs et intermédiaires, et l’interpellation de 415 organisateurs de l’immigration illégale.

À lire :La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pour ce qui est des crimes financiers et économiques, la mise sur pied des brigades régionales de la police judiciaire a permis le traitement de 453 affaires de corruption, de trafic d’influence, de fraude et de dilapidation des deniers publics et de chantage. En ce qui concerne les crimes de faux monnayage, d’usage frauduleux des moyens de paiement et de trafic de devises, plus de 53 449 affaires ont été traitées permettant la saisie de 9 373 faux billets de banque d’une valeur globale de 1 814 370 DH et de 17 701 faux billets de banque étrangers (6 530 370 euros, 105 900 dollars US, 743 000 roubles biélorusses et 2420 livres sterling). Des dizaines de réseaux actifs dans la contrefaçon et la falsification de monnaies et de devises ont été démantelés.

À lire :La criminalité en baisse au Maroc

Au volet de la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme, on note un recul de 23 % par rapport à 2021 avec 20 arrestations et le démantèlement de plusieurs cellules terroristes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Terrorisme - Drogues - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Bilan - Criminalité

Aller plus loin

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les...

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise...

Décryptage de la criminalité à Casablanca

Dans sa dernière mise à jour pour l’année 2024, l’index Numbeo vient de publier son évaluation sur la criminalité à travers le monde, plaçant Casablanca dans la catégorie «...

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Ces articles devraient vous intéresser :

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

Le Maroc envoie ses meilleurs policiers au Qatar

À quelques semaines du mondial de football, le Maroc a envoyé un corps d’élite au Qatar, pour participer à la couverture sécuritaire de l’événement.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.