Les Marocains boudent la pastèque

10 juin 2021 - 17h40 - Ecrit par : J.D

Les prix de la pastèque marocaine sont en forte baisse sur le marché local et international alors que la campagne de récolte bat son plein. En cause, plusieurs facteurs dont le plus en vue, est la campagne menée sur les résidus chimiques et l’utilisation de semences OGM. L’été, période de grande consommation de ce fruit, va-t-il inverser la tendance ?

Selon les professionnels dela filière pastèque, les prix au détail chutent pour se fixer de 1 à 1,5 DH/Kg sur le marché local et quasiment dans toutes les régions de production. La même pastèque marocaine est cotée entre 1 et 1,10 euro le kilo sur le marché de Rungis, soit dix fois plus que les prix pratiqués sur le marché local. Un prix jugé toutefois faible par rapport à deux semaines auparavant, lit-on sur Médias24.

À l’export également, les prix ont connu un repli par rapport la semaine dernière. «  Cette semaine, les prix du melon et de la pastèque ont accusé une forte baisse  », indique l’organisation agricole l’Asaja-Almeria (Espagne) qui précise que la chute a atteint plus de 30%.

A lire : Maroc : les semences de pastèque ne sont pas génétiquement modifiées

Évoquant les causes de cette chute des prix de la pastèque marocaine, en pleine campagne, beaucoup d’observateurs pointent la vague d’informations distillées sur les résidus chimiques et l’utilisation de semences OGM. Pour sa part, l’organisation des semenciers marocains reconnaît qu’il y a eu une campagne d’intox, entretenue par la concurrence étrangère, mais très vite éteinte, nuance-t-elle, affirmant que le consommateur de pastèque a été détourné depuis le mois de mai 2021. Les premiers lots de la récolte précoce émanant de la région de Zagora étaient vendus à 2 DH/Kg à la deuxième vente sur le marché de gros de Casablanca.

«  Aujourd’hui, la chute des prix devrait s’accentuer au fur et à mesure de l’avancée des récoltes, notamment dans les grandes régions de production  », avertissent les professionnels, signalant que la production simultanée des différentes régions de production explique pour l’essentiel, la chute des prix en cette veille de la saison estivale qui stimule en principe la consommation de la pastèque. Normalement, la cueillette a lieu de la mi-mai à fin juillet la cueillette s’étale de la mi-mai jusqu’à fin juillet dans la zone sud (Souss-Draâ), et dans la période de mi-juillet-mi-septembre pour les récoltes dans les régions de l’Oriental et Gharb.

Sur plusieurs marchés extérieurs, notamment européens, expliquent les professionnels de la filière, la priorité est accordée aux produits locaux, en particulier ceux de proximité, en raison de la pandémie du Covid-19.

Tags : Agriculture - Compétitivité - Consommation - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies

Aller plus loin

Maroc : les producteurs et vendeurs dénoncent la baisse du prix de la pastèque

Les producteurs et les vendeurs de pastèque au Maroc ont du mal à écouler leurs marchandises. Les récentes publications sur les réseaux sociaux faisant état d’anomalies diverses...

Espagne : 81 % des pastèques importées sont marocaines

Selon une étude menée par l’organisation COAG avant le lancement de la campagne agricole en Espagne, 81 % des pastèques importées sont marocaines. Pour l’organisation, la...

Les producteurs espagnols de melon et de pastèque dénoncent la concurrence marocaine

Les associations de producteurs de fruits et légumes d’Almería, Coexphal et Aproa, vont manifester ce vendredi pour protester contre la chute des prix du melon et de la pastèque...

Le Maroc fournit 79% des pastèques que consomme l’Espagne

Le Maroc a exporté plus de 85 650 tonnes de pastèques vers l’Espagne pendant cette campagne agricole 2019-2020. Avec ce volume, le royaume occupe la 1ʳᵉ place parmi les cinq...

Nous vous recommandons

Après le Maroc, l’Espagne sur le point d’entrer en crise avec l’Algérie

L’Espagne a mis fin à sa crise avec le Maroc en décidant de soutenir le plan d’autonomie du Sahara. Un changement de position qui ouvre une autre crise avec l’Algérie, l’un de ses principaux fournisseurs en...

Royal Air Maroc lance des nouveautés pour les MRE

Royal Air Maroc (RAM) veut faciliter le retour au Maroc des familles des Marocains résidant à l’étranger (MRE) souhaitant y passer les vacances. Dans ce sens, elle a lancé un nouveau produit spécial qui offre plusieurs avantages sur toutes les étapes du...

Maroc : des compagnies d’assurance arnaquées

Des experts sont accusés d’être trempés dans la falsification de dossiers d’indemnisation d’accidents de la circulation suite à une enquête menée par plusieurs compagnies d’assurance.

Ryanair lance une nouvelle ligne vers le Maroc cet été

La compagnie Ryanair envisage de lancer une nouvelle liaison aérienne au départ de l’aéroport Marseille-Provence vers le Maroc cet été. Cette nouvelle ligne s’inscrit dans le cadre de son programme de...

Maroc : le gouvernement promet jusqu’à 100 000 dh par mois pour les médecins

Dans le PLF 2022, le gouvernement a alloué un budget de 23,5 MMDH au ministère de la Santé et de la protection sociale, incluant la revalorisation de l’exercice du métier de médecin.

Le Polisario contre l’accord pétrolier entre le Maroc et Israël

La signature d’un accord portant sur l’exploration du bloc atlantique de la ville de Dakhla entre la compagnie israélienne Ratio Petroleum et l’Office national des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) n’est pas du goût de « l’autorité sahraouie du pétrole et...

Suspension des vols Maroc-France : confusion chez les clients d’Air France

Les clients d’Air France sont partagés entre colère et confusion suite à la publication d’un message sur le site de la compagnie aérienne en rapport avec la décision du Maroc relative à la suspension des vols avec la France pour deux...

La reine Rania de Jordanie sublime dans un caftan marocain (vidéo)

Vêtue d’un caftan marocain, la reine de Jordanie Rania al-Abdallah a posé au côté de son époux, le roi Abdallah II lors d’un ftour qui a réuni plusieurs personnalités et princes jordaniens.

Foncier : le gouvernement rappelle les conditions pour les étrangers

Avant tout achat de biens fonciers au Maroc, tout étranger doit s’assurer de la règlementation en vigueur. Le gouvernement a rappelé aux administrations territoriales la multitude des textes légaux et des mesures exécutives prévues à cet effet, pour éviter...

De fortes averses orageuses attendues au Maroc

De fortes averses orageuses vont toucher plusieurs provinces marocaines ce mardi et demain mercredi 27 octobre 2021, alerte la Direction générale de la météorologie (DGM).