Maroc : le boycott fait mal à McDonald’s

18 novembre 2023 - 22h30 - Economie - Ecrit par : S.A

Sur la toile, des Marocains ont lancé une campagne de boycott contre la franchise américaine McDonald’s qu’ils accusent de soutenir l’armée israélienne qui poursuit son offensive contre le mouvement palestinien du Hamas à Gaza.

Sale temps pour l’entreprise marocaine First Rest International, qui détient McDonald’s depuis 1992 dans le royaume. Accusée de soutenir l’armée israélienne dans son offensive actuelle dans la bande de Gaza, la marque est visée par une campagne de boycott qui semble fonctionner, fait savoir Le Desk, expliquant qu’au Maroc, l’image de “MacDo” est désormais « irrémédiablement liée au soutien de Washington à Tel-Aviv ». « Nous avons perçu une baisse de la fréquentation », témoigne un jeune serveur travaillant chez l’un des restaurants McDonald’s du pays, sur une aire d’autoroute.

À lire :McDonald’s Maroc réfute tout soutien à Israël

Face à la situation, la marque a opté pour une communication « agressive ». Elle a dans ce sens sollicité dès le mois d’octobre l’expertise des agences de relations publiques. L’entreprise est « 100 % marocaine, avec un capital 100 % marocain, qui emploie 5 300 collaborateurs marocains et qui crée plusieurs milliers d’emplois indirects », précise la franchise dans sa communication. Dans une vidéo diffusée sur divers canaux, elle emploie des éléments d’empathie mais aussi des éléments promotionnels. On entend un employé se dit « attristé par chaque vie civile perdue à Gaza ». Les médias ont beau reproduire fidèlement une fausse interview demandant à McDonald’s de répondre à des « questions et rumeurs infondées », sous le même titre : « Toujours fidèles à notre communauté depuis plus de 30 ans » contre rémunération et achat d’espaces, mais la mayonnaise peine à prendre. Les Marocains jouent la carte de la méfiance.

À lire :McDonald’s se met à dos les pays arabes

En Israël, une franchise McDonald’s gérée par la société Alonyal Limited, avait distribué 12 000 repas aux soldats israéliens, ainsi qu’aux hôpitaux durement touchés par l’attaque surprise et spectaculaire du Hamas le 7 octobre dernier, rapportait en octobre le site RTS.ch. Ce geste avait provoqué la colère des pays arabes voisins. « Les franchises de Turquie, d’Égypte, de Jordanie, du Liban et des pays du golfe Persique ont publié des déclarations dans lesquelles elles prenaient leurs distances par rapport aux actions de leurs homologues israéliens », rapportait le Washington Post.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Israël - Palestine - McDonald’s Maroc - Restauration

Aller plus loin

Au Maroc, BDS intensifie son action contre Carrefour

Après les nombreux appels au boycott, BDS projette d’autres actions contre Carrefour, distributeur multinational basé en France, qui est, selon le mouvement, impliqué dans les...

Appel au boycott d’Isla Délice, Reghalal et Wassila, jugés pro-Israéliens

À l’heure où l’armée israélienne poursuit sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, les appels au boycott se multiplient en France contre les marques halal jugées...

Au Maroc, le boycott fait mal à McDonald’s

Chris Kempczinski, PDG de McDonald’s, confirme que les campagnes de boycott dont le géant de fast food est victime au Moyen-Orient et ailleurs, y compris au Maroc, a eu un...

Maroc : l’alliance entre la FRMF et McDonald’s suscite l’indignation

Le partenariat entre la Fédération royale marocaine de football (FRMF) et la chaîne de restauration rapide, McDonald’s a suscité de vives polémiques au sein des internautes...

Ces articles devraient vous intéresser :

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...

Maroc : ces cafetiers, ces profiteurs !

Bon nombre de Marocains sont mécontents des propriétaires de cafés qui pratiquent des tarifs exorbitants des boissons, et plutôt de la « place » pendant les matchs de l’équipe nationale marocaine à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Côte d’Ivoire 2024).

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Cafés et restaurants marocains : au bord de la faillite, ils appellent à l’aide

Au Maroc, les propriétaires de cafés et restaurants dont le secteur est au bord du gouffre plaide pour un allègement fiscal. Les taxes et impôts imposés par certaines communes tuent leurs commerces.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Maroc : le cri d’alarme des cafetiers et restaurateurs

Les propriétaires de cafés et de restaurants au Maroc alertent de nouveau sur leur situation. Ils appellent les autorités à sauver leur secteur sérieusement mis à rude épreuve.

KFC ouvre de nouveaux restaurants au Maroc

Fidèle à son plan d’expansion initial, KFC, la chaîne de restauration rapide américaine envisage d’ouvrir 10 nouveaux restaurants au Maroc cette année.

Restauration au Maroc : des faillites en série qui inquiètent

Au Maroc, les professionnels avancent plusieurs facteurs pour expliquer les faillites en série dans le secteur de la restauration.