Maroc : la Chambre des représentants dénonce la résolution européenne

11 juin 2021 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : J.D

Les membres du bureau de la Chambre des représentants et les Présidents des groupes et le groupement parlementaire, réunis d’urgence jeudi soir, ont dénoncé le contenu de la résolution non législative adoptée, le même jour, par le Parlement européen, relative aux mineurs non accompagnés et la question migratoire, soulignant que le texte contient de nombreuses contrevérités.

S’inscrivant en faux contre les informations avancées sur l’immigration irrégulière et surtout le cas des mineurs non accompagnés, la chambre du parlement marocain a indiqué que le registre du Maroc en matière de lutte contre l’immigration irrégulière est connu et reconnu avec des chiffres à l’appui.

Sur l’épineuse question des mineurs migrants non accompagnés, le bureau de la Chambre des représentants ne transige pas et fait savoir que le Parlement européen se positionne à contre-courant d’une reconnaissance unanime du statut du Maroc et de son rôle dans la coopération migratoire.

« Aucune agence onusienne (UNICEF, OIM, Haut-commissariat aux Droits de l’Homme…), ni rapporteur indépendant, ne se sont prononcés sur la question des mineurs marocains ou sur une quelconque violation des engagements internationaux du royaume », soutient dans le communiqué, l’instance parlementaire marocaine.

« Bien au contraire, la Commission européenne et le Service européen pour l’Action extérieure, se sont amplement félicités des décisions prises par les autorités marocaines de procéder au rapatriement des mineurs marocains dûment identifiés, a-t-elle rappelé à cet effet, soulignant le rôle clé du Maroc dans la coopération migratoire.

« Depuis 2017, la coopération migratoire a permis l’avortement de plus de 14 000 tentatives de migration irrégulière, le démantèlement de 5000 réseaux de trafic et l’empêchement d’innombrables tentatives d’assaut », fait savoir la chambre des représentants, faisant remarquer que le Maroc a toujours inscrit la question de l’immigration au rang de ses priorités dans sa coopération aussi bien avec plusieurs États membres de l’Union européenne concernés, en demandant sa résolution dès 2018, rappelle le communiqué.

La même source fait cas des instructions du Roi Mohammed VI à ce sujet, relevant que toutes les diligences faites côté marocain ont été annihilées par la complexité des procédures au niveau des pays européens concernés. S’agissant de la référence dans le texte de la résolution à la ville de Sebta, le bureau de la Chambre des Représentants et les Présidents des groupes et le groupement parlementaire réitèrent le statut juridique de «  cette ville marocaine occupée  ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rencontre - Immigration - Enfant - Parlement marocain

Aller plus loin

Le Maroc menace de suspendre sa coopération avec l’Europe

Le Maroc a menacé lundi de suspendre sa coopération avec l’Union européenne si le parlement européen votait jeudi la résolution condamnant l’attitude du royaume qui a laissé...

L’Europe pourrait voter une résolution condamnant le Maroc

Le groupe politique espagnol Ciudadanos (C’s) demande au parlement européen de voter une résolution pour sanctionner le Maroc pour violation des droits des mineurs dans la crise...

Tensions Maroc-Espagne : le Parlement arabe prend fait et cause pour le Maroc

Le Parlement arabe se réunira d’urgence et en session spéciale, le 26 juin prochain au Caire en Égypte pour apporter sa réponse à son pendant européen, auteur d’une résolution,...

Réaction du Maroc suite à la résolution du parlement européen

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a réagi à la résolution que le parlement européen a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Maroc : des centres pour former les futurs mariés

Aawatif Hayar, la ministre de la Solidarité, de l’intégration sociale et de la famille, a annoncé vendredi le lancement, sur l’ensemble du territoire du royaume, de 120 centres « Jisr » dédiés à la formation des futurs mariés sur la gestion de la...

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Maroc : une centaine de nouveaux trains à acquérir

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé l’acquisition progressive de 100 nouveaux trains fabriqués localement, et ceci dans les 10 prochaines années.