Le Maroc chercherait la « co-souveraineté » de Sebta et Melilla

27 juillet 2021 - 14h20 - Ecrit par : A.P

Les tractations diplomatiques sont en cours pour le rétablissement rapide des relations entre l’Espagne et le Maroc. Les autorités espagnoles travaillent activement pour une revue complète de la coopération avec Rabat, notamment en ce qui concerne l’épineuse question de Ceuta et Melilla.

La diplomatie secrète est très active pour aboutir au rétablissement rapide des relations entre les deux pays, confirment des sources diplomatiques espagnoles à El Pais. D’intenses démarches ont été menées auprès du Maroc par l’intermédiaire du Haut-commissaire de l’UE, Josep Borrell, et d’autres membres de la Commission européenne et des contacts directs ont été également établis, font savoir les mêmes sources. L’ambassadeur d’Espagne à Rabat, Ricardo Díez-Hochleitner, et la directrice générale du Maghreb, Eva Martinez, qui a quitté son poste mardi dernier, ont échangé entre juin et début juillet, avec l’ambassadrice Karima Benyaich qui continue de s’occuper des relations avec l’Espagne depuis Rabat, informe-t-on.

À lire : Le nouveau ministre Albares veut «  renforcer les relations avec le Maroc  »

Pour éviter que les mêmes causes ne produisent les mêmes effets à l’avenir, l’Espagne propose une révision complète des relations bilatérales avec le Maroc, ce qui permettra de clarifier la position de chacun sur les sujets épineux comme le Sahara ou la souveraineté sur Ceuta et Melilla. Il faudra beaucoup de temps pour parvenir à accord aussi ambitieux, reconnaissent les sources diplomatiques. « Les déclarations [d’Albares] sont certainement un premier pas vers l’apaisement des tensions entre les deux pays. Cependant, il est nécessaire de s’asseoir autour d’une table pour discuter des causes profondes de la crise ».

À lire : Affaire Brahim Ghali : le début d’une longue crise entre l’Espagne et le Maroc

La crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne, ouverte depuis avril avec l’accueil de Brahim Ghali dans un hôpital de Logroño en Espagne, perdure. La crise migratoire survenue en mai, avec l’arrivée massive de migrants marocains à Ceuta, a ravivé les tensions qui couvaient en réalité depuis décembre en raison du refus de l’Espagne de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara comme l’ont fait les États-Unis sous Trump. Le Maroc a rappelé son ambassadrice à Madrid, Karima Benyaich, pour des consultations à Rabat. Mi-juillet, le président du gouvernement Pedro Sanchez a remercié son ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya, pour tenter d’« apaiser » la tension avec le Maroc.

Tags : Espagne - Coopération - Diplomatie - Ceuta (Sebta) - Melilla - Sahara Occidental - Brahim Ghali

Aller plus loin

« Ceuta et Melilla sont l’Espagne, point final », répond Pedro Sanchez au Maroc

Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a clarifié la position de son pays concernant les villes de Sebta et Melilla, affirmant, jeudi, devant le Congrès que ces deux...

Sebta et Melilla : une co-souveraineté entre l’Espagne et le Maroc d’ici 2030 ?

L’expert en renseignement, Fernando Cocho, a déclaré avoir découvert dans des rapports l’existence d’un accord entre l’Espagne et le Maroc pour établir une sorte de co-souveraineté...

Maroc-Espagne : déjà cent jours de crise sans issue évidente

Les tensions entre le Maroc et l’Espagne, ouvertes avec l’accueil en avril de Brahim Ghali, le leader du Front Polisario, dans un hôpital de Logroño, durent depuis maintenant cent...

Le Maroc « occupe » le no man’s land près de Melilla, grincement de dents en Espagne

Le Maroc occupe son territoire à moins de 500 mètres du no man’s land avec Melilla. Le royaume construit dans cette zone des résidences et même une école, ce qui fait grincer des...

Nous vous recommandons

ASL Airlines France propose des vols vers le Maroc cet été

Afin de répondre à la demande estivale de la clientèle, la compagnie aérienne ASL Airlines propose des vols entre Oudja (Maroc) et Paris et Strasbourg.

Tunnel de Gibraltar : les États-Unis feraient pression pour relancer le projet

Les États-Unis feraient pression sur le Maroc et l’Espagne pour relancer le vieux projet de construction d’un tunnel dans le détroit de Gibraltar qui reliera l’Europe à l’Afrique. Les études techniques ont été déjà réalisées et mises à jour et le projet...

Vidéo : des trafiquants de drogue arrêtés par des baigneurs en Espagne

La Garde civile, grâce à une forte collaboration citoyenne, a procédé à l’arrestation de deux hommes, présumés trafiquants de drogue à Grenade. En tout, plus de 700 kilos de haschich marocain ont été...

Plus de 50 % des Marocains pour le port du hijab

61,2 % des Marocains sont favorables au port du hijab, selon une étude qui vient d’être publiée par par l’organisation « Menassat pour les recherche et études sociales ».

L’Arabie saoudite lance l’initiative « Route de la Mecque » au Maroc

Le ministère saoudien de l’Intérieur lance, pour la quatrième année, l’initiative « Route de la Mecque » dans cinq pays : Pakistan, Malaisie, Indonésie, Maroc et Bangladesh.

Ryanair propose le vol Perpignan-Agadir à 5 euros

La low cost irlandaise Ryanair propose un vol entre Perpignan (France) et Agadir (Maroc) à 5 euros à compter de ce vendredi 1ᵉʳ avril 2022.

Les réserves d’or du Maroc occupent la 5ᵉ place en Afrique

Les réserves d’or marocaines sont estimées à 22,12 tonnes métriques, selon la base de données allemande Statistica.

Un Marocain atteint d’un cancer expulsé de son domicile à Séville

Le tribunal de première instance de Séville a ordonné vendredi l’expulsion d’un Marocain atteint d’un cancer, après avoir rejeté la demande de son avocat de suspendre la procédure d’expulsion pour raison...

Accords de pêche : le tribunal européen pourrait rendre des décisions contre le Maroc

Le tribunal de l’Union européenne (TGUE) rendra mercredi deux arrêts importants sur l’applicabilité des accords de pêche et d’association (commerciale) conclus en 2019 entre Bruxelles et le Maroc au Sahara. Ces décisions pourraient être en défaveur du Maroc...

British Airways suspend la vente des billets pour le Maroc

La compagnie aérienne British Airways a suspendu la vente des billets pour les vols programmés vers le Maroc et d’autres destinations.