Maroc : un expert conseille un confinement strict de deux semaines

20 août 2021 - 09h40 - Ecrit par : A.T

Chakib Hossini Laraqui, médecin et ex temporary medical adviser de l’OMS n’a pas caché son inquiétude face à la flambée de Covid-19 au Maroc. Selon lui, un reconfinement strict de quinze jours s’impose.

Pas le choix. Alors que les restrictions sanitaires ont été durcies et que la vaccination s’accélère, M. Laraqui affirme déjà que ces mesures ne suffiront pas à freiner la reprise de l’épidémie dans le pays.

Répondant aux questions de Hespress, le spécialiste à l’Académie nationale de médecine de France n’a pas caché sa vive inquiétude. « C’est obligé ! Je pense que l’on doit reconfiner au moins quinze jours minimum ! Le temps de bloquer un peu, sinon cela va aller en flambant c’est sûr ».

Pour expliquer cet affolement des chiffres et la tension toujours plus grande dans les services hospitaliers, il pointe lui aussi le relâchement et l’irresponsabilité de certains Marocains.

« Sincèrement on s’y retrouve plus, pour plusieurs raisons. Il y a d’abord un relâchement de la population c’est certain qui plus est, a été accentuée avec les vacances de l’Aïd et de l’été. Les gens ne portent plus le masque ou le portent mal, parfois se voir le porter seul, revient à se dire qu’on est un extraterrestre. On se doit d’être plus sévère pour faire respecter les mesures barrières. Nos souks, marchés, plages, mosquées… nous ramène inexorablement à cette évidence qu’est le laisser-aller et l’absence de vigilance face à ce fléau. C’est sûr on a baissé le bras. C’est en pareils endroits de rassemblement que la sensibilisation doit être la plus forte ». a-t-il déclaré.

Pour le spécialiste, il n’y a donc plus d’autres options sur la table. Si l’objectif est de ne pas plonger dans la rechute, il n’y a guère d’autre solution qu’un confinement. Craignant des jours sombres surtout avec les élections qui se pointent, il a fait des recommandations.

A lire : Covid-19 au Maroc : les autorités s’inquiètent du nombre de décès et de cas critiques

« Dans quinze jours trois semaines en septembre, que va-t-on faire avec les autres virus saisonniers qui vont arriver. Les virus, A, B, C, D, de la grippe (influenza) sévissent également sur un mode épidémique automno-hivernal et ont pratiquement des symptômes similaires à ceux de la Covid-19. Il y aura aussi d’autres virus respiratoires. Que va-t-on faire ? Chaque malade est un malade particulier et l’on ne peut pas soigner massivement. Doit-on demander à tous ces malades d’aller faire le test PCR ? Ce n’est pas possible ! Il faut laisser des alternatives aux médecins avec des tests salivaires au cabinet médical pour savoir et soigner », a-t-il recommandé.

Tags : Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Covid-19 : le Maroc face à une nouvelle recrudescence de contaminations

En seulement quelques jours, une hausse de 91% des cas positifs au Covid a été enregistrée au Maroc. Face à cette situation qui engendre une forte pression dans les services de...

Covid-19 : le Maroc côtoie un reconfinement

À quand l’allègement réel des mesures restrictives au Maroc ? Alors que les Marocains s’attendaient à démarrer le mois du Ramadan avec une certaine liberté, El Othmani met en garde...

Covid-19 : le Maroc opte pour des mesures restrictives pour éviter le pire

Depuis le vendredi 23 juillet, de nouvelles mesures préventives sont entrées en vigueur au Maroc. Il s’agit des restrictions liées aux déplacements nocturnes, les déplacements...

Covid-19 : mieux vaut être vacciné que guéri selon une étude

La personne vaccinée contre la Covid-19 produirait deux à quatre fois plus d’anticorps neutralisants que la personne guérie.

Nous vous recommandons

Les raisons du boycott des dattes algériennes au Maroc

À quelques jours du début du ramadan, une nouvelle campagne de boycott des dattes algériennes a été lancée au Maroc parce qu’elles représenteraient un grand danger pour la santé.

Prix du carburant au Maroc : les responsables sommés de s’expliquer au parlement

Sur demande de certains partis politiques de l’opposition, les responsables des secteurs des énergies, des hydrocarbures et de l’électricité ont été convoqués à la chambre des représentants ce lundi 04 avril 2022 à 11h pour une séance de travail sur la flambée...

Bloqué au Sénégal, Ali Essafi lance un appel aux autorités françaises

Le réalisateur marocain Ali Essafi se retrouve bloqué au Sénégal, où il a pris une part active à la Biennale d’Art de Dakar. Et pour cause, il a perdu sa carte de résidence. Il demande aux autorités françaises de lui fournir les documents nécessaires pour lui...

CAN 2022 : Halilhodzic ne veut pas de Ziyech au Cameroun

Évincé de la sélection nationale pour manque de discipline, Hakim Ziyech n’a apparemment pas fini d’expier ses fautes. Malgré les nombreux appels au règlement du différend, Vahid Halilhodzic persiste et ne veut pas revenir sur sa décision. À moins d’une...

Bruxelles : une nouvelle victoire pour les étudiantes voilées

Deux étudiantes voilées ont remporté leur procès contre Bruxelles. Pouvoir organisateur de la Haute école Francisco Ferrer, la ville interdit le port du voile dans l’établissement.

Invitée à la mosquée de Paris, Mila reçoit un coran rose

Mila, la jeune femme harcelée suite à la publication d’une vidéo polémique sur l’islam a visité, jeudi 8 juillet, toute la grande mosquée de Paris, en compagnie de son avocat et du recteur Chems-eddine Hafiz. Une visite qui intervient au lendemain de la...

L’Algérie rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc

Ce qui n’était qu’une rumeur il y a encore quelques jours est aujourd’hui une réalité. L’Algérie vient d’annoncer la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc.

Espagne : un Marocain sort à coups de marteau les locataires de son appartement

Un Marocain, propriétaire d’un appartement situé dans le quartier Mas Iglesias à Reus (Tarragone), a expulsé jeudi à coups de marteau tous les locataires de l’immeuble.

Abde Ezzalzouli pourrait quitter le FC Barcelone

Luis Enrique, sélectionneur de l’équipe espagnole de football aurait conseillé au joueur marocain Abdessamad Ezzalzouli de quitter le FC Barcelone. Alors que le joueur avait promis rejoindre les Lions de l’Atlas en mars prochain, il a créé la surprise en...

Des vols Maroc-France risquent d’être annulés

Les compagnies assurant des liaisons aériennes entre le Maroc et la France comme Air France risquent d’annuler de nombreux vols. Et pour cause, une grève de deux jours au sol dans plusieurs aéroports...