Recherche

Les MRE se trouvant au Maroc craignent la fermeture des frontières

© Copyright : DR

1er août 2021 - 15h40 - Marocains du monde - Par: G.A

Avec la multiplication des cas de contamination, le Maroc pourrait à nouveau se barricader à travers le reconfinement et la fermeture des frontières. Malgré la campagne de vaccination, le pays a connu une flambée des cas positifs et cela se justifierait, à en croire les spécialistes, par le retour des MRE et la fête de l’Aïd Al-Adha, qui a entrainé d’importants rassemblements familiaux.

Le Maroc va-t-il à nouveau s’isoler du monde pour protéger sa population ? Le sujet est sur toutes les lèvres. Les Marocains craignent que le gouvernement ne décide de prendre des mesures drastiques pour freiner la propagation de cette troisième vague de contamination. « On ne sait plus comment s’organiser pour nos vacances alors que la rentrée scolaire approche à grands pas. La situation est devenue alarmante dans le pays. Les cas de contamination augmentent sans cesse et les spécialistes soutiennent l’hypothèse d’un reconfinement. Du coup, on est on mode observation, on attend de voir comment les choses vont se développer  », confie à Hespress une Casablancaise, mère de deux enfants et visiblement perturbée par l’incertitude.

À lire : Covid-19 au Maroc : retour au confinement si la situation s’aggrave ?

Si dans le rang de ceux qui vivent au Maroc, l’anxiété est au comble, chez les MRE venus en vacances et qui doivent repartir, la peur d’une fermeture des frontières, d’un reconfinement tourne presque à l’obsession. Ils ont peur de se retrouver bloqués au Maroc si les autorités décident de fermer les frontières et de suspendre les vols de et vers le royaume, surtout que plusieurs pays européens font face à une nouvelle vague de contamination assez virulente, rapporte Hespress.

« On a peur de rester bloqués ici avec nos enfants. On voit que les chiffres montent en flèche au Maroc, mais aussi en Europe. On ne sait pas si on doit avancer la date de nos billets ou les maintenir surtout qu’on parle de reconfinement. On attend pour voir la suite des choses  », déclare une maman de 47 ans, venue de France pour passer ses vacances d’été en famille.

À lire : Flambée des cas de Covid-19 : El Othmani décrit une situation « inquiétante »

Le Pr Lahcen Belyamani, Chef de service des urgences à l’hôpital militaire de Rabat et président de la Société marocaine de la médecine d’urgence (SMMU), s’inquiète de la dégradation de la situation épidémiologique du royaume. Il avance que cette nouvelle vague est plus rapide avec une pente plus raide. Le respect des mesures préventives devient plus qu’une nécessité. « L’observation rigoureuse des mesures barrières dont on ne cesse de parler depuis le début de l’épidémie du Covid-19 est une nécessité vitale, afin de limiter la propagation virale surtout en milieux familiaux où un relâchement total est régulièrement constaté », s’alarme le spécialiste.

À lire : Recrudescence du Covid-19 au Maroc : les craintes d’un expert

Et de poursuivre que « plus de 80 % des contaminations se contractent en milieu familial plutôt qu’en milieu professionnel ». Il propose une sensibilisation de masse à travers des spots publicitaires, des SMS systématiques et des affiches pour faire comprendre aux citoyens l’importance de respecter les gestes barrières.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Vaccin anti-Covid-19 , Santé

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact