Recherche

Covid-19 : troisième vague inévitable au Maroc ?

© Copyright : DR

5 juillet 2021 - 20h40 - Société - Par: G.A

La levée récente des mesures restrictives a mis en branle la situation épidémiologique qui semblait maîtrisée il y a encore quelques semaines au Maroc. Actuellement, il y a une augmentation du nombre des cas d’infections, des cas graves. Même le taux d’occupation des lits réservés aux malades atteints par le virus est monté en flèche.

Au début des vacances d’été, les voix se sont élevées pour appeler au respect des gestes barrières, pour que la levée des mesures restrictives ne riment pas avec augmentation des cas de contamination. La bousculade observée il y a quelques jours à la grande piscine de Rabat avait poussé les internautes et autres autorités à appeler la population à faire preuve de responsabilités et à prioriser le bien être de tous.

Malheureusement ce que redoutaient certains s’est produit et le Maroc se retrouve une fois encore, embarqué dans la spirale des cas d’infection à la chaîne. Le nombre d’infections a frôlé la barre de 1 000 cas positifs en un seul jour. Les cas de décès, ainsi que les cas critiques nécessitant une intubation, ont augmenté ces derniers jours de manière inquiétante, constate le quotidien Al Ahdath Al Maghribia qui souligne que le taux d’occupation des lits réservés au Covid-19 a atteint 8 %.

À lire : Covid-19 au Maroc : la situation épidémiologique inquiète les autorités

Selon Tayeb Himdi, spécialiste des politiques et systèmes de santé, le relâchement général observé dans tout le pays explique la situation. Pour lui, certains ont cru que la levée de certaines mesures de précaution sanitaires et l’ouverture des frontières riment avec la disparition du virus. Le Maroc n’est pas à l’abri de nouveaux variants et la campagne nationale de vaccination n’a pas encore atteint ses objectifs. La levée des restrictions pour certaines activités, la relance du tourisme et l’entrée en grand nombre de MRE ne doit pas servir d’excuses au relâchement dans l’observation des gestes barrières, a-t-il souligné.

La situation, selon un membre de la commission scientifique, pourrait devenir critique si d’ici le 15 juillet, les Marocains ne se ressaisissent pas. Il craint la propagation dans des proportions dangereuses du virus, surtout avec le variant « Delta » qui circule. «  Nous faisons face, comme c’est le cas dans plusieurs pays, à la propagation du variant indien (Delta) dont la vitesse de propagation est de 60 % supérieure à celle du variant anglais, lequel variant se propage lui-même à une vitesse 60 % plus grande que le virus initial de Wuhan  », a-t-il indiqué.

À lire : Covid-19 au Maroc : les autorités tirent la sonnette d’alarme

Pour le coordonnateur du centre des opérations d’urgence au ministère de la Santé, Mouad Mrabet, le Maroc doit se préparer à une rechute épidémiologique, à cause du non-respect des mesures préventives et des gestes barrières.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Santé , Ministère de la Santé

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact