Le Maroc renforce sa coopération militaire avec la Turquie et l’Inde

16 juillet 2022 - 22h20 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le Maroc disposera désormais d’attachés militaires au niveau de ses ambassades en Turquie et en Inde. Une décision qui vise à renforcer la coopération militaire avec ces deux pays qui sont des partenaires potentiels pour le royaume dans le processus de modernisation de son armée.

Le Conseil des ministres de mercredi dernier, présidé par le roi Mohammed VI, a adopté le projet de décret créant le poste d’attaché militaire dans les missions diplomatiques du Maroc à Ankara et New Dehli, fait savoir Atalayar, précisant que l’attaché militaire a pour mission d’assister l’ambassadeur dans la conduite des relations militaires et de défense bilatérales. Il peut avoir des adjoints spécialisés dans différents domaines, tels que les forces terrestres, navales ou aériennes.

Le budget militaire du Maroc a sensiblement augmenté ces dernières années, représentant déjà 4 % de son PIB. Le royaume a acquis diverses sortes d’armes pour renforcer son armée en vue de faire face à toute attaque éventuelle de l’Algérie. La création de ces deux nouveaux postes d’attachés militaires dans les ambassades en Inde et en Turquie, va donc permettre au Maroc de renforcer sa coopération avec ces deux pays, potentiels partenaires militaires.

À lire : Le Maroc veut encore acquérir des drones turcs Bayraktar TB2

L’Inde est une puissance militaire montante qui prévoit d’atteindre 5 milliards de dollars de ventes d’armes à l’étranger d’ici 2025. Actuellement, elle ne fait pas partie des principaux fournisseurs d’armes du Maroc, même si le royaume a acquis en mai des camions de transport tactique indiens Tata LPTA 2038. Par contre, le Maroc développe une bonne coopération militaire avec la Turquie auprès duquel il a acquis le drone Bayraktar TB-2, et prévoit d’acheter les véhicules blindés Ejder Yalçın, les hélicoptères T129 Atak, les navires ARES 80 SAT, etc.

Au cours de ce Conseil des ministres, le Maroc a également adopté un projet de loi visant à « moderniser et améliorer l’arsenal juridique relatif aux armes à feu à usage civil ». Un registre électronique sera établi pour renforcer le contrôle de l’achat, de la vente et de la possession d’armes par les civils, a indiqué le relevé du Conseil. Un autre texte a été aussi adopté lors de cette rencontre hebdomadaire. Il concerne le contrôle de l’importation et de l’exportation des biens et services à usage civil et militaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Inde - Défense - Armement - Turquie

Aller plus loin

Des drones turcs livrés au Maroc

Le Maroc a réceptionné sa première livraison de drones militaires turcs de type B2b Bayraktar. Une livraison qui lui permettra de renforcer son armement.

Un grand pas en avant pour la coopération militaire États-Unis/Maroc

Les États-Unis viennent de renforcer davantage la coopération militaire avec le Maroc. Une dérogation a été accordée aux fonds de défense pour que Washington continue à soutenir...

La Turquie a renforcé sa coopération militaire avec le Maroc (Rapport)

La Turquie a vendu des armes et signé des accords de coopération dans le domaine de la sécurité avec plusieurs pays africains dont le Maroc pour renforcer son influence sur le...

Séisme en Turquie : les condoléances du Roi Mohammed VI au président Erdogan

Quelques heures après le tremblement de terre qui a fait des centaines de morts en Turquie, le roi Mohammed VI a présenté ses condoléances au président turc Recep Tayyip Erdogan.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Maroc équipe ses avions F-16 d’un blindage de pointe

Le Maroc a acquis un blindage de pointe auprès de la société américaine L3Harris Technologies spécialisée dans le matériel militaire de surveillance, les armes à énergie dirigée, la guerre électronique, pour ses avions F-16.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Le Maroc modernise ses Forces royales air avec des nouveaux hélicoptères

Les Forces royales air devraient bientôt recevoir de nouveaux hélicoptères H135M commandés auprès du constructeur européen Airbus Helicopters.

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.