Sécheresse : le Maroc enregistre un sévère déficit pluviométrique, le sud lance un SOS

6 octobre 2020 - 07h20 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Confrontés au manque de pluie, à la raréfaction des ressources en eau aggravée par la surexploitation des nappes phréatiques, les agriculteurs et particuliers du Sud du Maroc se retrouvent dans une impasse totale. Face au niveau des barrages extrêmement bas dans cette région, un SOS est lancé.

De nombreuses régions du royaume souffrent de la sécheresse, une conséquence du manque de pluies. Le spectre des pénuries d’eau touche désormais des milliers de ménages à Agadir. Cette situation fait suite à la décision de la Régie autonome multi-services de la ville d’opérer des coupures d’eau pendant plusieurs heures par jour. Ce que les habitants ont d’ailleurs dénoncé, fatigués du calvaire de la sécheresse depuis des années.

La question de la sécheresse est désormais une priorité pour le roi Mohammed VI lui-même qui s’inquiète de la situation. Cette pénurie s’explique par le déficit pluviométrique ajouté à la surexploitation massive des nappes phréatiques par l’agriculture. La saison agricole 2020 est marquée par une grande baisse des précipitations avec un déficit de 44% ces 30 dernières années par rapport à l’année normale, a indiqué le ministre de l’Agriculture lors d’une séance parlementaire.

L’exécutif s’active à cet effet, pour trouver des solutions. Le chef du gouvernement Saad-Dine El Otmani a promis des mesures d’urgence, rapides et d’ordre stratégique. De même, le roi avait annoncé mettre en place une «  commission qui se penchera sur ce sujet, pour trouver des solutions adéquates  ».

Les conséquences de cette situation deviennent alarmantes pour l’économie marocaine cette année. Cependant pour l’instant, les mesures d’économie d’eau concernent beaucoup plus le sud du royaume, où le niveau des barrages est particulièrement bas.

Selon l’ONU, l’accès aux services d’eau en milieu urbain au Maroc a atteint 96% contre 65% dans les zones rurales du royaume, fait savoir barlamane.com.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agadir - Mohammed VI - Eau - Sécheresse au Maroc

Aller plus loin

Maroc : des camions-citernes pour parer à la pénurie d’eau

Le ministère marocain de l’Intérieur a activé le programme d’urgence d’approvisionnement en eau potable par camions citernes au titre de l’année 2021. La canicule et la pénurie...

Agadir manque cruellement d’eau

Le déficit pluviométrique et la baisse du taux de remplissage des barrages dans la région de Souss-Massa ont nécessité des mesures drastiques afin d’économiser l’eau. Ainsi,...

La Niña, cause probable de la sécheresse au Maroc

La grave sécheresse qui sévit depuis plusieurs mois en Espagne et au Maroc serait due au phénomène de la Niña.

La sécheresse au Maroc pourrait faire grimper le prix du cannabis

Inquiets des effets de la sécheresse sur leurs récoltes, les producteurs de cannabis appellent le gouvernement à l’aide. La détresse hydrique menace actuellement tout le Maroc.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Maroc : une deuxième usine géante de dessalement en projet à Nador

Le Maroc se prépare à lancer un appel d’offres pour une nouvelle usine de dessalement d’eau de mer à Nador, d’une capacité de 250 millions de mètres cubes par an, a annoncé Nizar Baraka, ministre de l’Eau et de l’Équipement.

Maroc : le hammam, un plaisir de plus en plus cher

Face à la sécheresse, les autorités marocaines ont décidé de frapper fort. Depuis le mois dernier, les stations de lavage et les bains, traditionnels et modernes, sont contraints de fermer trois jours par semaine. Une décision qui fait grincer des...

Maroc : la pastèque sacrifiée pour préserver l’eau ?

Des associations locales de la province d’Al Haouz ont sollicité Rachid Benchikhi, le gouverneur de la province, pour qu’il interdise la culture de pastèques et de melons.

Visite de Macron au Maroc : Rabat contredit Paris

La visite du président français Emmanuel Macron au Maroc, évoquée par la cheffe de la diplomatie française, Catherine Colonna, dans une interview, « n’est pas à l’ordre du jour et n’est pas programmée », a affirmé une source gouvernementale marocaine à...

Marche verte : le roi Mohammed VI adresse un discours à la nation ce soir

Le roi Mohammed VI adressera ce lundi 6 novembre un discours à la Nation à l’occasion du 48ᵉ anniversaire de la Marche Verte, annonce le Ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie.

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques