Maroc : les écologistes s’insurgent contre l’invasion des palmiers américains

18 octobre 2023 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, des écologistes appellent à mettre fin à la « plantation anarchique » de palmiers d’origine américaine et à adopter une « politique de reboisement réfléchi dans l’aménagement du territoire ».

« On a procédé à l’arrachage des espèces d’arbres locales » pour les remplacer « par des variétés américaines telles le Washingtonia ou le palmier ‘beldi’ dans les artères et les places publiques », fustige « Maroc environnement 2050 » dans une nouvelle campagne de protestation. En conséquence, Casablanca est « devenue l’arboretum du palmier californien malgré les difficultés de son adaptation dans le littoral atlantique, comme la corniche d’Ain Diab, mais aussi à Rabat, Larache, Kenitra, Fès et Meknès », fait savoir le mouvement. Chose qu’il déplore, car les différentes régions du royaume ont, soulignent les militants écologistes, « leur identité environnementale » qu’il faut préserver, « comme l’argan dans la région de Souss Massa » et « les conifères dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma ».

À lire :Maroc : la société civile s’oppose à la plantation aléatoire des palmiers

La « question du reboisement est vitale bien avant que l’on commence à parler des changements climatiques. Il faut savoir que 80 % du sol marocain est sec ou semi-sec et que seulement 20 % de sol est humide », précise « Maroc environnement 2050 », avant de mettre en avant les fonctions de l’arbre. « L’arbre remplit des fonctions que le palmier ne peut assumer comme la fourniture de l’ombre dans la ville, pendant la canicule, et la sécheresse, ainsi que les services écologiques, comme l’absorption du dioxyde de carbone, la production de l’oxygène et la préservation de la biodiversité, etc. », ajoute-t-il.

À lire :Zagora : 2 500 palmiers ravagés par les flammes

Ce n’est pas la première fois que « Maroc environnement 2050 » part en croisade contre la plantation aléatoire des palmiers en dehors des zones oasiennes. En septembre 2022, une pétition en ligne avait été lancée pour appeler « les départements ministériels concernés » à intervenir « pour arrêter » ce type de plantation, fait savoir quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia. Le mouvement suggère de remplacer ces palmiers « par les arbres adaptés à chaque environnement régional (aux bords des boulevards) suivant un schéma visuel durable ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Environnement

Aller plus loin

Maroc : plus de 3 millions de palmiers dattiers plantés en 10 ans

Près de dix ans après le lancement par le Roi Mohammed VI du programme de plantation de 3 millions de palmiers dattiers à l’horizon 2020, où en est-on aujourd’hui ?

Zagora : 2 500 palmiers ravagés par les flammes

Près de 2500 palmiers et arbres fruitiers réduits en cendres par un incendie qui s’est déclaré, mardi 10 août, dans une oasis de la région de Zagora.

Maroc : la société civile s’oppose à la plantation aléatoire des palmiers

L’association « Maroc Environnement 2050 » a lancé une pétition en ligne pour s’insurger contre la plantation aléatoire des palmiers dans les villes du royaume.

Ces articles devraient vous intéresser :

Transition énergétique : le Maroc sur la bonne voie

Dans un contexte difficile marqué par la crise énergétique et la flambée des prix, le Maroc est passé à la vitesse supérieure sur son chantier de la transition énergétique. Grâce à sa politique axée sur l’investissement privé dans le secteur, le...

Le FMI confirme un prêt pour le Maroc

Le Maroc bénéficiera d’un prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir sa transition écologique et renforcer sa résilience face aux catastrophes naturelles.

Le groupe OCP vise 100 % de couverture en énergie verte

Avec 86 % de couverture en énergie propre, l’Office chérifien des phosphates (OCP) espère couvrir totalement ses besoins d’ici 2028. C’est dans ce cadre que le groupe a lancé en juillet dernier un avis d’appel d’offres pour un projet solaire de 258 MW.

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Autoroutes du Maroc : un nouveau projet passe mal

Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, a annoncé le lancement d’un projet de reboisement des abords des autoroutes marocaines.

Un mystérieux cratère apparaît au Maroc après le séisme

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a secoué le Maroc, une fosse géante s’est formée dans une zone rurale. Le séisme a-t-il favorisé sa formation ?

La prolifération des méduses préoccupe le Maroc

Le Maroc va lancer des recherches pour comprendre la prolifération des méduses qui envahissent ses côtes. Une résolution a été prise dans ce sens, visant à assurer la conservation et l’utilisation durable des ressources marines en Méditerranée et en...

Une boule de feu repérée au-dessus du Maroc

Le ciel marocain a été illuminé dans la nuit du 5 septembre par une boule de feu provoquée par la chute d’une météorite.

Maroc : les écologistes s’insurgent contre l’invasion des palmiers américains

Au Maroc, des écologistes appellent à mettre fin à la « plantation anarchique » de palmiers d’origine américaine et à adopter une « politique de reboisement réfléchi dans l’aménagement du territoire ».

Maroc : voici les plages les plus propres cette année (classement 2023)

Le Pavillon Bleu, label international dédié à qualité des plages et des ports de plaisance, flottera sur 27 plages marocaines et trois marinas lors de la saison estivale 2023. Les voici