Elections au Maroc : « l’argent a coulé à flot »

26 septembre 2021 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Transparency Maroc a dénoncé l’usage illégal d’argent durant tout le processus électoral ayant conduit au scrutin du 8 septembre dernier. L’organisation invite les autorités aux respects des textes pour ne pas ternir l’image de la démocratie au royaume.

Dans une interview accordée à Hespress, Ahmed Bernoussi, Secrétaire général de l’Association marocaine pour la transparence la bonne gouvernance et contre la corruption, a livré ses observations sur les dernières élections générales.

S’appuyant sur le rapport de Transparency Maroc, l’homme a déclaré que « pour ces élections que ce soit au niveau de la désignation des candidats, aux étapes post-vote de la campagne électorale ou dans la constitution des bureaux, pour ce qui est, des régions ou des communes, que l’argent a coulé à flot ».

Il y a quelques jours, l’organisation a indiqué dans une note, que les élections au Maroc connaissent encore des « pratiques illégales et incompatibles avec les normes éthiques » d’une démocratie.

En exemple, Transparency Maroc a cité la validation de candidature d’anciens élus impliqués ou présumés impliqués dans des affaires de corruption et de dilapidation de deniers publics, commis dans l’exercice de leurs mandats et portées devant la justice.

Aussi, le SG de Transparency a dénoncé le manque de collaboration des autorités à livrer les données essentielles sur les suffrages en dehors des résultats officiels annoncés par le ministère de l’Intérieur.

A lire  : Le Maroc renforce le dispositif anticorruption

« Là, nous constatons que la constitution et la loi d’accès à l’information ne sont pas respectées et que les citoyens, les médias n’ont pas eu l’information complète ou adéquate sur les résultats des élections et là aussi c’est une mauvaise image que l’on donne du pays quant à la transparence de ses élections », s’est-il indigné.

À cet effet, l’organisation a invité les autorités marocaines à mettre à la disposition du public les informations exhaustives sur les élections conformément à l’article 27 de la constitution et à la loi 31-13, relative au droit d’accès à l’information.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Corruption - Elections - Transparency Maroc

Aller plus loin

Elections : le gouvernement répond aux critiques du PJD

Le recours aux élections partielles en cas de vacance de siège dans les conseils territoriaux est une disposition «  légale  », estime le gouvernement en réponse à des critiques...

Des accusations de corruption dans la campagne électorale marocaine

Le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi, accuse le Rassemblement national des indépendants (RNI) d’ « inonder la scène politique avec...

Maroc : les élections professionnelles entachées de corruption selon le PAM

Le Parti authenticité et modernité(PAM) a condamné l’achat de conscience, la corruption et l’utilisation des moyens de l’État observés lors des élections des membres des...

Interdite d’activité, Transparency Maroc dénonce un abus de pouvoir

Transparency Maroc dénonce l’interdiction, en l’espace d’une semaine, de deux de ses rencontres. Elle y voit un « abus de pouvoir qui confisque le droit de l’association de se...

Ces articles devraient vous intéresser :

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Affaire Rachid M’Barki : les ramifications d’un réseau d’influence

L’affaire Rachid M’Barki du nom de l’ex-présentateur franco-marocain du journal de la nuit de BFMTV, mis en examen pour « corruption passive » et « abus de confiance » n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Maroc : 217 personnes interpellées grâce à la ligne téléphonique anti-corruption

Lancée il y a trois ans, la ligne téléphonique anti-corruption du Ministère public reçoit plus de 100 appels par jour, selon Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’Administration.