Recherche

« Le commerce win-win entre le Maroc et les États-Unis évolue positivement »

© Copyright : DR

3 mars 2021 - 23h50 - Economie - Par: S.A

En prélude à la 8ᵉ édition du sommet virtuel SelectUSA 2021 qui se tiendra du 7 au 11 juin, Lawrence Randolph parle des opportunités d’affaires pour les investisseurs marocains. Il se félicite de la bonne marche du commerce win win entre les deux nations.

« Sachant que nous voulons faire croître et prospérer nos relations économiques et commerciales, nous recherchons donc activement des investisseurs marocains désirant explorer la possibilité d’étendre leurs activités au marché américain lors du prochain sommet SelectUSA 2021 », a-t-il déclaré dans une interview accordée à Médias24. Il a rappelé que les exportations marocaines vers les États-Unis ont connu une augmentation de plus de 200 % depuis 2006, à savoir depuis la date d’entrée en vigueur de l’ALE (521 millions USD en 2006, 1,6 milliard USD en 2019). C’est pourquoi, « nous souhaitons profiter davantage de cette dynamique positive pour continuer à accroître le commerce entre nos nations à travers des investissements des deux côtés », a-t-il dit.

Aux yeux du diplomate américain, « les sociétés marocaines sont assez compétitives pour investir dans notre marché dynamique qui permet aux entreprises et industries de la planète de trouver rapidement leur place et de prospérer ». « Les USA sont le plus grand marché de consommation au monde », a-t-il souligné, avant d’énumérer d’autres raisons pour lesquelles les investisseurs marocains ont intérêt à investir aux États-Unis : un environnement propice aux affaires, une technologie et une infrastructure avancée, une fluidité des chaînes d’approvisionnement, une main-d’œuvre qualifiée, etc. « De plus, des investissements marocains aux USA se traduiraient par une augmentation de ses exportations vers les États-Unis et par la création de très nombreux emplois supplémentaires au Maroc », a-t-il indiqué.

Selon Lawrence Randolph, le coronavirus ne va pas entamer l’investissement marocain au pays de l’oncle Sam. « Un succès sur le marché américain peut aboutir à une réussite planétaire et même si l’économie mondiale doit actuellement faire face à des défis d’ordre sanitaire, il est logique que les entrepreneurs s’échinent à trouver des moyens innovants de poursuivre le commerce international », a-t-il ajouté, soulignant que le Maroc est le seul pays d’Afrique à jouir d’un accord de libre-échange américain qui vise généralement à donner aux exportateurs des deux parties un meilleur accès à des marchés supplémentaires, avec à la clé des centaines de millions de clients potentiels aux États-Unis.

« Malgré les challenges en cours, nous continuerons à explorer de nouvelles opportunités et commençons dès maintenant à réunir des entrepreneurs talentueux pour participer en juin prochain au sommet virtuel SelectUSA après celui physique de Las Vegas en 2019 », a poursuivi le diplomate américain. Il s’est par ailleurs félicité de l’évolution positive du commerce win-win entre les deux nations. « Les États-Unis sont le 5ᵉ plus grand investisseur étranger au Maroc, avec 3 milliards de dollars déjà injectés dans son économie locale, nous continuerons donc, et sans relâche, à encourager la poursuite de ce commerce dans les 2 sens », a-t-il assuré.

Mots clés: Coopération , Investissement , États-Unis , Développement

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact