Maroc : les filières bio s’organisent

20 avril 2021 - 21h00 - Economie - Ecrit par : J.D

Les producteurs de produits bio de la région Rabat-Salé-Kénitra regroupés désormais en association, s’organisent autour de leur activité en vue de mieux tirer profit des réformes en cours dans la filière Bio. Il s’agit d’une réforme portée par la nouvelle stratégie agricole « Génération Green ».

Le nouveau creuset baptisé « Association régionale des producteurs des produits agricoles biologiques », entend œuvrer de manière à inculquer et à diffuser la culture du Bio auprès des habitants de la région Rabat-Salé-Kénitra, riche d’environ 1 700 ha de terre culturale bio, a relevé à la MAP, Alami Aroussi, fondateur de la plus grande exploitation du caroubier Bio dans la province de Khémisset.

Selon lui, l’initiative vise aussi à accompagner la nouvelle stratégie agricole « Génération Green », inscrite dans la politique « Plan Maroc Vert » et qui ambitionne d’atteindre d’ici 2030, au niveau régional, 14 000 ha de superficies cultivées dont 5 450 ha en superficies seront reconverties en biologique dans le cadre des projets de l’agriculture solidaire, avec 3 600 ha d’olivier et de caroubier.

Avec ses 1 700 ha de domaine cultivable essentiellement biologique, la Région Rabat-Salé-Kénitra où les agriculteurs sont portés de plus en plus vers la production bio, est une importante plateforme de culture d’agrumes, de cultures maraîchères, d’arboriculture, de cultures fourragères et de plantes médicinales ainsi qu’aromatiques.

En effet depuis janvier 2021, la Direction Régionale de l’Agriculture de Rabat-Salé-Kénitra, l’ORMVA du Gharb et la Direction Régionale du Conseil Agricole sensibilisent les opérateurs Bio certifiés de la région reconnus les Organismes de contrôle et de certification (OCC).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Agriculture - Nature - Kenitra - Salé - Environnement

Aller plus loin

Le bio marocain très prisé au Canada

Comment aider les exportateurs à développer leurs activités post-Covid-19. La question était au menu du webinaire « Doing Business with Canada » tenu le 25 novembre 2020 et...

Maroc : adoption d’une nouvelle loi sur l’usage des pesticides agricoles

Le Maroc entend encadrer l’usage des pesticides agricoles. Dans ce sens, le Conseil du gouvernement a adopté, jeudi 16 janvier, le projet de loi n°34.18 relatif aux produits...

Le bio gagne du terrain dans l’agriculture marocaine

Depuis quelques années, l’agriculture biologique fait l’objet d’une demande de plus en plus croissante de la part des consommateurs marocains et étrangers. De quoi présager un...

Comment le Maroc compte se positionner sur le marché des produits bio

Le Maroc entend se positionner sur le marché des produits agricoles bio en plein essor à l’échelle internationale. Quelle est la stratégie du royaume  ?

Ces articles devraient vous intéresser :

BMW, Renault et Managem au cœur d’un scandale écologique au Maroc ?

Une enquête dévoile la pollution importante de certains villages marocains où sont déchargés des résidus miniers. BMW, Renault et la Managem, grande entreprise minière marocaine, sont pointés du doigt.

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette activité échappe à la taxation imposée dans la loi de finances 2023.

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Tomate au Maroc : production en chute, prix en hausse

Les producteurs de tomates rondes au Maroc alertent sur une baisse significative de la production et une inflation des prix. Voici leur explication.

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Maroc : les exportations d’huile d’olive ont augmenté de 47 % à fin août

Le volume des exportations marocaines d’huile d’olive a doublé par rapport à 2021, atteignant 13 200 tonnes en volume à fin août et 456 millions de dirhams en valeur, soit une hausse de 47 %.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.