Le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 931 personnes

29 octobre 2020 - 08h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

À l’occasion de l’Aïd Al Maoulid Annabaoui, le Roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 931 personnes. Elles sont en détention ou poursuivies en état de liberté.

Dans un communiqué, le ministère de la Justice a souligné que Mohammed VI a bien voulu accorder sa grâce à un ensemble de personnes condamnées par différents tribunaux du Maroc. Elles sont au nombre de 931. Il s’agit de 677 détenus, dont 273 ont bénéficié de la peine d’emprisonnement ou de réclusion. Il y a également la remise de la peine d’emprisonnement ou de réclusion au profit de 400 détenus, la Commutation de la peine perpétuelle en peine à temps au profit de 04 détenus.

En ce qui concerne les bénéficiaires de la Grâce Royale qui sont en liberté, ils sont au nombre de 254 personnes poursuivies pour diverses actions et contraintes de payer des amendes.

Sujets associés : Mohammed VI - Grâce royale - Ministère de la Justice et des Libertés - Al Mawlid 2023

Aller plus loin

Après la grâce royale, le rapatriement par avion pour les détenus africains

Après avoir été graciés, mercredi, par le Roi Mohammed VI, pour des raisons humanitaires, les 201 détenus africains retourneront bientôt dans leurs pays respectifs. Ceci, grâce...

Le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 761 personnes

Quelque 761 personnes ont été graciées par le roi Mohammed VI à l’occasion de l’Aïd Al Adha fêté ce mercredi 21 juillet au Maroc. Ces personnes condamnées pour divers crimes...

La colère du docteur Belkeziz après la grâce royale (vidéo)

Après avoir bénéficié de la grâce du Roi Mohammed VI, le gynécologue Mohamed Jamal Belkeziz, condamné, le 30 septembre, à 2 ans de prison ferme et à 2 ans d’interdiction...

Le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 756 personnes

Quelque 756 personnes ont été graciées par le roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration de la présentation du Manifeste de l’Indépendance. Ces personnes condamnées pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd Al Mawlid : le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 672 personnes

Le roi Mohammed VI a gracié 672 personnes à l’occasion de l’Aïd Al Mawlid Annabawi, célébré ce dimanche 9 octobre au Maroc. Ces détenus avaient été condamnés par différents tribunaux du Royaume.

Polémique après les propos d’un député RNI sur le roi Mohammed VI

Alors qu’il prenait la défense du gouvernement, un député du Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir, a, lors de la discussion sur la flambée des prix, fait une déclaration pour le moins polémique sur le roi Mohammed VI.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Tollé après la caricature du roi Mohammed VI par Charlie Hebdo

Le Conseil National de la Presse (CNP) a fermement condamné ce qu’il qualifie d’«  acte criminel odieux » du journal français Charlie Hebdo, l’accusant de s’attaquer directement au Roi Mohammed VI.

Mohammed VI, marque déposée

Le roi Mohammed VI tente de mettre définitivement fin aux tentatives d’usurpation de titre et/ou fraude. Son nom devient une marque déposée.

Réaction du Polisario au discours du roi Mohammed VI

Le Polisario a réagi au discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration de la révolution du roi et du peuple, notamment les passages sur le Sahara.

Qu’est ce qui explique l’augmentation des divorces au Maroc ?

Les cas de divorce se sont envolés ces deux dernières années au Maroc. Rien qu’en 2021, près de 27 000 divorces ont été enregistrés. Pour le ministre de la Justice, cela s’explique par une prise de conscience des couples sur la nécessité de mettre fin...

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Nouvel an amazigh au Maroc : ce sera le 14 janvier

La date du nouvel an Amazigh au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être définie par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et ce sera le 14 janvier. Ce jour sera donc chômé et payé.

Maroc : un nouveau dispositif pour l’organisation de la communauté juive

Le gouvernement Akhannouch a présenté au roi Mohammed VI une série de mesures prises concernant l’organisation de la communauté juive marocaine,lors du conseil des Ministres présidé par le souverain.