Maroc : forte hausse du prix des fruits et légumes

8 octobre 2020 - 09h20 - Economie - Ecrit par : I.L

L’approvisionnement en fruits et légumes est fortement perturbée par la pandémie du coronavirus et la mise à contribution des intermédiaires à la dérogation accordée aux magasins de grandes surfaces. Comme conséquence, les prix connaissent une augmentation sans précédent.

Selon les clarifications d’un négociant en fruits et légumes, le phénomène s’est accentué depuis l’ouverture de l’accès direct en mars dernier, aux magasins de grandes surfaces, sans passage obligatoire par les marchés de gros.

Comme conséquence, la reconversion de plusieurs commerces des quartiers populaires en marchands de fruits et légumes. Sans surprise, les prix des produits ont connu une augmentation sans précédent et la qualité des produits laisse à désirer en raison de leur détérioration.

Sur le marché, le renchérissement de 15 % des prix des tomates est constaté sur le marché de gros de Casablanca, rapporte L’Economiste. En ce qui concerne les prix des pommes, ils ont atteint 138%. A ces fruits et légumes s’ajoutent les courgettes, les poivrons verts, les carottes et haricots verts dont les prix en gros sont passés du simple au triple selon les quartiers.

L’autre cause liée à ces perturbations est la quarantaine imposée à la métropole. Plusieurs producteurs et négociants craignent d’être exposés à l’exercice de zèle de certains contrôles et aux dégâts en termes de frais de route et de qualité des produits. Cette situation pourrait ne pas connaître de sitôt une amélioration suite au prolongement de la quarantaine même si la production des cultures de plein champ devrait intervenir en octobre.

Etablie sur une superficie moyenne de 280 000 ha, la filière maraichère produit près de 7 millions de tonnes de tonnes de fruits et légumes, dont 90 % sont utilisées sur le marché local. Elle assure près de 200 000 emplois et se répartit en trois sous-filières à savoir les maraîchages de saison, les primeurs et les produits destinés à l’agro-industrie, fait savoir le journal.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agriculture - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Les exportations agricoles marocaines en forte hausse

En janvier 2021, les exportations de fruits et légumes se sont établies à 474 900 tonnes, a déclaré le ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch. En 10 ans, les exportations...

Hausse anormale des prix des fruits et légumes à Casablanca

Les grossistes des légumes et fruits de Casablanca se défendent d’être à l’origine des fluctuations pénalisant le pouvoir d’achat des consommateurs, en cette conjoncture...

Le Maroc durcit le contrôle des prix des fruits et légumes

Le ministère de l’Intérieur est déterminé à contrôler les prix et la qualité des produits vivriers, notamment les fruits et légumes et à assurer leur approvisionnement régulier...

Le Maroc a produit 7 millions de tonnes de fruits de base

Le Maroc est classé au 28ᵉ mondial au titre des principaux pays producteurs des fruits de base. Cette statistique provient des données de l’Organisation des Nations Unies pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc fait un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Premier ministre Ralph Gonsalves a annoncé que le Maroc fera un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.