Recherche

Maroc : licenciements en masse dans l’hôtellerie ?

© Copyright : DR

10 octobre 2020 - 16h40 - Economie

Après plus de 7 mois d’inactivité, et devant les perspectives qui ne sont toujours pas bonnes, bien des établissements hôteliers marocains se préparent à se séparer de tout ou partie de leur personnel. La seule voie de salut, l’ouverture des frontières et la circulation inter-villes.

Du fait de la fermeture des frontières, les unités hôtelières ne tiennent plus. Même les mesures d’accompagnement de l’Etat n’y ont rien pu. Selon L’Economiste, « l’hécatombe sociale guette le secteur », ajoutant que tous les établissements hôteliers affichent zéro, comme taux d’occupation. Aussi, les professionnels du secteur appellent-ils le chef du gouvernement à la rescousse. A défaut, le tableau contraint les promoteurs à envisager des plans de licenciement.

Seule l’ouverture des frontières et de certains sites touristiques pourrait sauver de l’hécatombe tant redoutée dans le secteur. Vu que, même les personnes munies de réservations sont bloquées à l’entrée comme à la sortie des villes, l’allègement de la circulation inter-villes permettrait la relance du tourisme interne et international, indique le journal, précisant que celle-ci devrait être contrôlée et accompagnée des mesures nécessaires pour être en cohérence avec la politique nationale de lutte contre la pandémie.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Alerte , Crise économique , Emploi , Tourisme , Hôtellerie

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact