Recherche

Maroc : huit ans de prison ferme pour un membre influent du PJD

© Copyright : DR

6 août 2020 - 19h30 - Société

Un membre du Parti de la justice et du développement (PJD) à Safi a écopé de huit ans de prison ferme pour usage de faux documents et de tampons contrefaits dans le cadre de la cession d’un terrain appartenant à un membre décédé de sa famille. Tel est le verdict rendu par la Chambre criminelle de première instance près la Cour d’appel de la ville.

Saïd Belghayatia, membre du PJD et ami du maire Abdeljalil Labdaoui était poursuivi dans une affaire de fraude de documents officiels, avec utilisation des tampons falsifiés d’un juge et de la direction d’enregistrement, rapporte Al Akhbar. Il s’était accaparé d’un bien foncier de 2 500 m² appartenant à un membre décédé de sa famille. Il l’a par la suite vendu.

Son interpellation interviendra après enquête judiciaire sur les contrats de vente relatifs au terrain cédé, situé dans le quartier Klira, au sud du centre-ville de Safi. Après sa garde à vue, le syndicaliste islamiste a été déféré devant le parquet près la Cour d’appel de Safi, puis placé en détention préventive dans la prison locale.

Lors de son audition, il a été confondu avec des preuves. Les enquêteurs ont découvert que Saïd Belghayatia avait utilisé le scanner pour falsifier le contrat de vente et la procuration coutumière. Aussi, avait-il utilisé des tampons falsifiés. L’accusé a déclaré que le terrain vendu appartenait à l’un des membres de sa famille, décédé en 1991.

Mots clés: Safi , Prison , Parti de la Justice et du Développement (PJD) , Spoliation immobilière au Maroc

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact