Recherche

Maroc : un leader du PJD condamné pour fraude au microcrédit

© Copyright : DR

9 février 2021 - 17h40 - Société - Par: S.A

Le tribunal de première instance de Souk El Arbaâ a condamné un leader du Parti de la justice et du développement (PJD) à quatre mois de prison avec sursis et une amende de 1 000 dirhams pour son implication dans une affaire de fraude aux micro-crédits. Mais les ennuis judiciaires du responsable sont loin d’être finis.

Outre le secrétaire local du PJD, d’autres personnes ont été également condamnées. Le principal accusé, gérant d’une agence de micro-crédits, un fonctionnaire relevant de l’une des préfectures de la ville et une fonctionnaire de la direction des signatures relevant de la même préfecture ont écopé des peines respectives de 4 ans de prison ferme, 6 mois et de 4 mois de prison avec sursis et d’une amende de 1 000 dirhams, rapporte Al Massae.

Toutefois, les ennuis judiciaires du leader du PJD sont loin de finir, puisqu’il est impliqué dans une autre affaire relative aux terres soulaliyates. Il est visé par une enquête après que plusieurs plaintes ont été adressées au ministère de l’Intérieur, lesquelles font état d’une violation de la loi 62.17 concernant la tutelle administrative sur les communautés soulaliyates et la gestion de leurs biens.

Ce responsable du parti de la Lampe, qui avait dirigé une préfecture, est soupçonné de fraudes massives. Cette affaire est devenue préoccupante pour le comité d’intégrité et de transparence du PJD présidé par le ministre d’État chargé des droits de l’Homme, Mustapha Ramid. Certains membres de la formation islamique à Souk El Arbaâ ont d’ailleurs déposé une plainte auprès de ce comité. Ils accusent l’élu « d’agissements douteux qui pourraient nuire à l’image du parti. »

Mots clés: Parti de la Justice et du Développement (PJD) , Prison , Amendes

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact