Au Maroc, l’investissement privé piétine

1er novembre 2021 - 14h00 - Ecrit par : S.A

Le Maroc est à la traîne en termes d’investissements privés alors que l’investissement public progresse. C’est ce que révèle une étude basée sur les bilans des entreprises non financières privées évoluant dans le secteur formel, réalisée par Inforisk, cabinet spécialisé dans le renseignement commercial.

Les investissements de ces entreprises sont passés de 75 milliards de dirhams en 2014 (équivalent à près de 8 % du PIB) à 50 milliards de dirhams (4 % du PIB) en 2019, précise l’étude. Sur 10 ans, le total atteint seulement 621 milliards de dirhams. Les estimations indiquent que la part de l’investissement privé au Maroc avoisine 25 % contre 75 % pour le secteur public. À comparer à la part de l’investissement privé dans des pays comme la Turquie (85 % contre 15 % pour le public), la situation est très peu reluisante au Maroc. Conscient de cette réalité, le royaume entend à travers son nouveau modèle de développement porter la part de l’investissement privé à 65 % contre 35 % pour le public.

À lire : Le Maroc attire à nouveau les investissements directs étrangers

Autre problème : « Quelques entreprises concentrent aujourd’hui la majorité des investissements privés au Maroc », observe Amine Diouri, directeur études et communication chez Inforisk auprès de Le360. Il fait remarquer que ce phénomène se retrouve dans la fiscalité marocaine où 80 % des recettes fiscales sont apportés par 0,8 % des entreprises.

Les grandes entreprises investissent un montant moyen de près de 63 millions de dirhams : 3,3 millions de dirhams pour les PME et de 200 000 dirhams pour les TPE, précise l’étude. « Ce constat nous amène à poser la question du ‘comment’ ? L’investissement privé n’est pas qu’une question de chiffres, mais aussi une question de choix du modèle de développement », souligne le responsable.

L’étude montre par ailleurs que la crise sanitaire liée au Covid-19 et ses effets néfastes sur l’activité économique constituent un frein à l’investissement privé. 81 % des entreprises sondées n’ont pas l’intention d’investir en 2021, fait-on savoir.

Tags : Investissement - Etude

Aller plus loin

Le Maroc attire à nouveau les investissements directs étrangers

Le flux des investissements directs étrangers (IDE) au Maroc a enregistré une hausse de 16,9 % durant les huit premiers mois de l’année.

Investissements au Maroc 23 projets évalués à 9,74 milliards de DH validés

23 projets de conventions et d’avenants aux conventions d’investissement, d’un coup total de 9,74 milliards de Dirhams (MMDH), ont été examinés et approuvés vendredi par la...

Le roi Mohammed VI préside une séance de travail dédiée à l’investissement

Le Maroc va se doter bientôt d’une nouvelle charte des investissements. La nouvelle feuille de route a fait l’objet, mercredi, d’une séance de travail sous la présidence du roi...

La France principale destination des investissements marocains

En 2021, la France a été le principal pays de destination des flux nets des investissements directs marocains à l’étranger (IDME), avec 1,4 milliard de dirhams (MMDH), selon...

Nous vous recommandons

La date de l’Aid Al fitr au Maroc connue

Le ramadan a débuté dimanche 3 avril 2022 au Maroc. À quelle date l’Aïd Al-Fitr sera-t-il célébré dans le royaume  ?

France : feu vert pour le vaccin AstraZeneca inoculé au Maroc

La France reconnaît désormais le vaccin AstraZeneca fabriqué en Inde (Covishield) et inoculé au Maroc. Un soulagement pour les Marocains vaccinés souhaitant se rendre dans ce pays.

Times Higher Education : six universités marocaines parmi les meilleures au monde

Six universités marocaines figurent parmi les meilleures universités au Monde, selon le dernier classement mondial « The Times Higher Éducation » qui compte 1 200 meilleures universités issues de 99...

Les Français plébiscitent Marrakech pour les vacances de printemps

Marrakech figure dans le top 10 des destinations privilégiées par les Français pour les vacances de printemps. C’est ce que révèle une étude réalisée par un moteur de recherche.

Approvisionnement en gaz : le Maroc échange avec d’autres partenaires

Après la rupture du contrat Gazoduc-Maghreb-Europe, le Maroc a entrepris des démarches auprès de ses partenaires pour trouver des solutions alternatives, en vue d’anticiper sur son approvisionnement en...

La réouverture de la frontière Sebta est-elle imminente ?

Alors que l’Espagne s’apprêterait à rouvrir la frontière Sebta le 10 octobre, les autorités marocaines n’ont, pour l’instant, arrêté aucune date. La population s’impatiente, tandis que l’économie locale est en...

Appel à l’allègement des conditions d’entrée au Maroc

Farida Khniti, députée du Parti du progrès et du socialisme (PPS), appelle le conseil de gouvernement à alléger les conditions d’entrée au Maroc, le vaccin et le test PCR étant toujours obligatoires pour les voyages par voie...

Gad Elmaleh : les mères de mes enfants ne sont « ni juives, ni marocaines »

Gad Elmaleh était le 23 février dernier l’invité de Manu Katché dans La Face Katché, sur Yahoo. L’humoriste marocain a évoqué plusieurs sujets dont sa peur lorsqu’il veut prendre le métro.

Visite du prince héritier d’Abou Dhabi au Maroc

Le prince héritier d’Abu Dhabi, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane effectue depuis lundi 20 décembre 2021 une visite privée au Maroc.

Le milliardaire Anas Sefrioui et sa famille devant la justice

L’homme d’affaires, Anas Sefrioui et sa famille devront comparaître devant le tribunal de première instance de Casablanca, le 14 septembre. Cette convocation fait suite à la plainte déposée par EPC Maroc pour destruction sans sommation de ses locaux à...