Recherche

Maroc : les gérants de café trinquent

© Copyright : DR

25 septembre 2020 - 17h20 - Société

Les tenanciers de cafés ne cachent plus leur colère. Le dernier avis d’imposition, adressé par la Direction générale des Impôts, a été très mal vécu par la profession.

Après plusieurs mois d’inactivité, et une reprise pour le moins timide, les propriétaires de cafés doivent faire face aux services des Impôts qui, selon le quotidien Assabah, n’ont pas tenu compte de la conjoncture difficile liée à la pandémie du Covid-19.

La taxe professionnelle (patente), dont le calcul est lié à la valeur locative et non au chiffre d’affaires, a été maintenue au même barème durant l’exercice 2020, poursuit le quotidien. Or, la rigidité dont fait preuve la DGI en cette période de crise risque d’avoir des retombées désastreuses sur le secteur, voire entraîner la fermeture définitive de plusieurs établissements.

En faisant allusion aux professionnels du tourisme dont les salariés vont bénéficier d’une indemnité du fonds Covid-19 de 2 000 dirhams, les tenanciers de cafés ont appelé les autorités à leur accorder des mesures incitatives à même de leur permettre de surmonter la crise, souligne le journal.

Mots clés: Direction générale des impôts (DGI) , Crise économique , Restauration

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact