Le Maroc lève-t-il le tabou des couples non-mariés dans les hôtels ?

1er août 2023 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le gouvernement marocain envisage de lever l’interdiction faite aux couples non-mariés de partager une même chambre d’hôtel.

Au Maroc, seuls les couples mariés sont autorisés à partager une chambre d’hôtel, le certificat de mariage faisant foi. Les couples non-mariés qui violent cette prescription encourent une peine d’emprisonnement d’un an pour relations sexuelles hors mariage (article 490 du Code pénal). La ministre marocaine du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a annoncé la semaine dernière avoir engagé des négociations avec ses homologues de l’Intérieur et de la Justice en vue de « lever certaines restrictions qui empêchent les couples non mariés de partager une chambre d’hôtel », relate le quotidien Assabah.

Ces restrictions « poussent de nombreuses personnes à opter pour des destinations touristiques comme la Turquie ou l’Europe », souligne la ministre. Suivant les instructions royales, le gouvernement Akhannouch est décidé à réformer le Code pénal marocain qui date de 1961 et à dépénaliser les relations sexuelles hors mariage entre personnes de même sexe. Dans son discours du Trône de l’année dernière, le roi Mohammed VI annonçait une réforme du Code de la famille ou Moudawana. Un an après, cette réforme est restée lettre morte à cause des conservateurs et islamistes, dont le Parti justice et développement (PJD), qui s’opposent farouchement à la révision de ce texte.

À lire : Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Répondant lundi aux questions d’un député socialiste, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a rappelé que seul le roi, en sa qualité de Commandeur des croyants, « a l’autorité pour lancer le débat parlementaire » sur cette question. En attendant, plusieurs couples non mariés marocains préfèrent éviter les hôtels et louer des appartements discrets pour leurs escapades. L’accès aux hôtels pour les couples non mariés est « une question de libertés fondamentales », déclarait à TelQuel début juillet, Othman Cherif Alani, l’ancien directeur de la Fédération nationale du tourisme.

Le ministère du Tourisme travaille à lever ces restrictions « qui freinent le développement du tourisme », a-t-il ajouté. Le Maroc est engagé dans une dynamique de « dépénalisation de ces comportements », a assuré pour sa part le ministère de la Justice. Avis donc aux couples non mariés qui prévoient de se rendre au Maroc. Ils peuvent se retrouver en prison si un des partenaires est d’origine marocaine, même s’il possède un passeport européen, avertissent des sites de recommandations.

Sujets associés : Tourisme - Moudawana (Code de la famille) - Hôtellerie - Sexualité - Abdellatif Ouahbi - Code pénal marocain - Fatim-Zahra Ammor

Aller plus loin

Au Maroc, les femmes seules sont toujours interdites de séjour dans les hôtels

La femme marocaine seule est toujours interdite de séjour dans les hôtels de son pays. Malgré l’inexistence d’une loi, cette vieille pratique résiste au temps.

Des hôteliers marocains appellent à la légalisation des relations hors mariage

L’interdiction des relations sexuelles extraconjugales imposée aux musulmans affecte le marché intérieur hôtelier déjà très affaibli par la crise sanitaire.

Couples non-mariés et hôtels au Maroc : Ouahbi monte au créneau

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réitéré son opposition à l’interdiction faite aux couples non-mariés de partager une chambre commune dans un hôtel, qualifiant...

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc vise le Top 10 des destinations touristiques mondiales

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) compte mettre un accent particulier sur sa stratégie de communication et promotion, avec l’ambition d’attirer près de 4 millions de voyageurs supplémentaires. Cette annonce fait suite au bilan qualifié...

Maroc : la grande réforme du Code de la famille est lancée

Suite aux instructions du roi Mohammed VI, le gouvernement d’Aziz Akhannouch s’active pour la réforme du Code de famille.

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été atteintes.

Les Marocains recommencent à dépenser à l’étranger

La période du Covid est (presque) loin derrière nous. Après près de deux ans d’épidémie et de difficultés pour sortir du territoire, les Marocains ont recommencé à voyager à l’étranger et donc à dépenser.

Réaction d’Abdellatif Ouahbi sur un éventuel remaniement du gouvernement

Le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi, également secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), serait l’un des ministres figurant sur la liste des départs au cas où un réajustement de l’équipe gouvernementale se confirmait.

L’arrivée des MRE booste le secteur du tourisme

L’activité touristique a repris des couleurs au Maroc. Un rythme accéléré qui présage même un dépassement des performances pré-pandémiques cet été. À fin, juin, le nombre d’arrivées est en hausse de 5 %, soit 1 140 000 de touristes contre 1 092 000...

Plus de trois millions de touristes au Maroc en deux mois, grâce aux MRE

Durant les mois de juin et juillet derniers, les aéroports marocains ont enregistré au total 3,2 millions de touristes, soit un taux de récupération de 100 % par rapport à la période d’avant-Covid.

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Des villages marocains parmi les plus beaux du monde

Deux villages marocains figurent sur la liste des plus beaux villages du monde qui ont reçu la palme de « Best Tourism Villages 2022 » de la part de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).