Interdiction des Marocaines dans les hôtels : la question arrive au parlement

25 mai 2024 - 14h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Malgré l’inexistence d’une loi, les femmes marocaines seules ou non munies d’acte de mariage sont toujours interdites de séjour dans les hôtels du royaume. Des députés ont interpellé Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice, sur cette pratique discriminatoire.

Trois groupes parlementaires issus de la majorité, à savoir ceux du Rassemblement national des indépendants (RNI), du Parti authenticité et modernité (PAM) et de l’Istiqlal, ont interpellé Abdellatif Ouahbi, sur l’interdiction faite aux femmes, qui ne peuvent présenter un acte de mariage pour séjourner dans des hôtels. Ils ont réclamé une réunion en urgence de la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme en présence du ministre.

À lire :Couples non mariés et hôtels au Maroc : vers la fin des abus ?

Lors d’une session de la Chambre des Conseillers mardi, Abdellatif Ouahbi s’est opposé aux exigences des hôtels. Exiger un certificat de mariage ou tout autre document sans mandat légal des couples marocains comme condition pour leur attribuer une chambre d’hôtel est une pratique illégale et une atteinte à la vie privée, a-t-il fustigé. Le ministre juge aussi discriminatoire et injustifiable par la loi le fait que certains hôtels exigent des femmes qu’elles fournissent un certificat prouvant qu’elles ne résident pas dans la ville où elles souhaitent réserver une chambre d’hôtel.

À lire :Le Maroc lève-t-il le tabou des couples non-mariés dans les hôtels ?

« Je recherche depuis 20 ans un fondement pour cette pratique, mais j’en ai trouvé aucun », a assuré Ouahbi, lançant un avertissement à quiconque exigerait des documents non autorisés des citoyens. Ils s’exposent à des poursuites judiciaires. Le ministre demande à toutes les entités de respecter les droits et la vie privée des individus.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Abdellatif Ouahbi - Arrestation - Mariage - Ministère de la Justice et des Libertés - Femme marocaine - Parlement marocain

Aller plus loin

Le Maroc lève-t-il le tabou des couples non-mariés dans les hôtels ?

Le gouvernement marocain envisage de lever l’interdiction faite aux couples non-mariés de partager une même chambre d’hôtel.

Au Maroc, les femmes seules sont toujours interdites de séjour dans les hôtels

La femme marocaine seule est toujours interdite de séjour dans les hôtels de son pays. Malgré l’inexistence d’une loi, cette vieille pratique résiste au temps.

Vers la fin des contrats de mariage dans les hôtels marocains ?

Le débat sur la légalité des documents exigés par les hôtels et les établissements touristiques auprès des clients, notamment les contrats de mariage pour les réservations de...

Couples non mariés et hôtels au Maroc : vers la fin des abus ?

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice, lance un avertissement aux hôtels qui exigent des documents non autorisés notamment un certificat de mariage des couples marocains.

Ces articles devraient vous intéresser :

Réforme du Code pénal au Maroc : un ancien prédicateur salafiste à la rescousse

L’ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki, plus connu sous le nom d’Abou Hafs, est dorénavant conseiller du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, selon une source proche du ministère.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Maroc : une centaine de nouveaux trains à acquérir

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé l’acquisition progressive de 100 nouveaux trains fabriqués localement, et ceci dans les 10 prochaines années.

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Hiba Abouk et Achraf Hakimi séparés ? Hiba Abouk répond

Hiba Abouk, femme d’Achraf Hakimi, répond aux rumeurs de ces derniers jours annonçant une prétendue crise dans son couple. L’actrice d’origine tuniso-libyenne assure qu’il s’agit de fake news.

Maroc : présenter un acte de mariage dans les hôtels c’est fini

L’obligation de présenter un contrat de mariage lors de la réservation de chambres d’hôtel au Maroc pour les couples aurait été annulée. Cette décision survient après la colère du ministre de la Justice, Adellatif Ouahbi.

Maroc : le parlement discute de la fiscalité des auto-entrepreneurs

Au Parlement marocain, des groupes de l’opposition ont proposé des amendements concernant le projet de loi de finances (PLF) pour l’année 2024 dont l’un vise à encourager l’engagement dans l’économie organisée et à améliorer l’attractivité du système...

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Maroc : le mariage fastueux de la fille d’un haut dirigeant soulève des polémiques

Le mariage somptueux organisé par le président de la Chambre des conseillers, Naam Miyara, pour sa fille, soulève de vives polémiques. La quatrième personnalité politique du Maroc après le roi, le chef du gouvernement et le président de la Chambre des...