Maroc : 197 mandats d’arrêt internationaux reçus en un an

16 novembre 2022 - 13h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

En l’espace d’un an, le Maroc a reçu 197 mandats d’arrêt internationaux émis par des pays tiers contre 21 ordonnances émises par le royaume, selon le ministre de la Justice.

Dans son bilan sur les mécanismes de coopération judiciaire internationale déposé au parlement, Abdellatif Ouahbi a révélé que le Maroc a reçu 197 mandats d’arrêt internationaux émis par des pays tiers en un an contre 21 ordonnances émises par le royaume.

A lire : « La collaboration entre services sécuritaires du Maroc et l’Europe est exemplaire »

Ces chiffres concernent la période du 21 octobre 2021 au 12 septembre dernier, durant laquelle le ministère de la Justice a reçu 270 représentations ou démarches judiciaires contre 30 émises par les autorités marocaines, 66 demandes d’extradition de criminels envoyées par les pays étrangers, précise le rapport.

Pour leur part, les autorités judiciaires marocaines ont transmis 74 demandes. A cela s’ajoutent 43 plaintes officielles reçues contre 2 plaintes envoyées. Quant au nombre de demandes d’expulsion de prisonniers étrangers vers leur pays d’origine, le total s’élève à 40 demandes contre 15 demandes d’expulsion de prisonniers marocains détenus à l’étranger vers le Maroc.

A lire : Un Général américain qualifie de « crucial » le partenariat sécuritaire avec le Maroc

Durant la même période, a souligné le ministre, le Maroc a renforcé la coopération judiciaire bilatérale dans le domaine pénal avec plusieurs pays, que ce soit en initiant des propositions de projets d’accords ou en menant des consultations. Ainsi, un total de 11 projets d’accords a été soumis avec cinq pays dont la Colombie, Israël, la République dominicaine, le Kazakhstan et le Pakistan.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Abdellatif Ouahbi - Arrestation

Aller plus loin

« La collaboration entre services sécuritaires du Maroc et l’Europe est exemplaire »

Le Maroc a aidé les services de sécurité grecs à arrêter un dangereux terroriste d’origine marocaine. Réagissant à cet exploit, Jean-Marie Heydt, professeur et membre de...

Scandale à Casablanca : Un Palestinien recherché, une intermédiaire arrêtée

Un mandat de recherche international a été émis contre un Palestinien, accusé de viols de mineures. Sa complice présumée a été arrêtée par les éléments de la gendarmerie...

Un Général américain qualifie de « crucial » le partenariat sécuritaire avec le Maroc

Le général James C. McConville, 40ᵉ chef d’état-major de l’armée américaine, s’est entretenu à Rabat avec les responsables marocains de la Défense. Face à Abdellatif Loudiyi,...

L’APS (Algérie) sous les feux des critiques après ses mensonges sur le Maroc

L’Algérie est sous le feu des critiques après la diffusion par son agence de presse de fausses informations selon lesquelles des responsables sécuritaires marocains sont visés...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Abdellatif Ouahbi accusé par les salafistes d’atteinte à l’islam

La réforme du Code de la famille passe mal chez les salafistes. Prêcheurs et imams de mosquées sont en colère contre le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Blanchiment d’argent : des notaires, avocats et adouls marocains sanctionnés

Des campagnes d’inspection et de contrôle menées par un comité spécial du ministère de la Justice ont révélé l’implication de notaires, d’avocats et d’adouls dans des réseaux de blanchiment d’argent.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.