Le Maroc veut s’imposer sur le marché du « kasher »

11 avril 2021 - 13h20 - Economie - Ecrit par : S.A

Le Maroc manifeste un intérêt pour le marché du «  kasher  ». Dans ce sens, un accord-cadre a été signé entre l’Association marocaine des exportateurs (Asmex) et l’Organisme European Kosher.

Créer un écosystème de production et de valorisation d’aliments kasher. C’est toute la portée de l’accord-cadre signé entre l’Association marocaine des exportateurs (Asmex) et l’Organisme European Kosher. Cet écosystème sera composé d’une infrastructure de labellisation Kasher, y compris la mise en œuvre d’une stratégie pour l’accès généralisé à la production de produits Kasher avec labellisationn.

Une stratégie nationale pour l’offre kasher marocaine sera mise en place dans le cadre de ce partenariat. De même, les entreprises seront encouragées et accompagnées à s’adapter et à bénéficier d’un label kasher certifiant l’authenticité de leurs produits. Il est également question de positionner les exportations marocaines de produits alimentaires sur de nouveaux marchés internationaux en leur proposant les produits Kasher et Halal et d’organiser un agenda et salon annuel ou biennal halal et kasher au Maroc. Selon l’Asmex, ce partenariat permettra de renforcer les exportations nationales.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Exportations - Alimentation

Aller plus loin

Alerte au gaspillage alimentaire pendant le mois de ramadan au Maroc

À quelques jours du début du mois sacré de ramadan, la Fédération marocaine des droits du consommateur (FMDC) a alerté sur le gaspillage alimentaire et ses conséquences sur la...

Ramadan : des conseils alimentaires pour les personnes âgées

Les personnes âgées sont des personnes vulnérables. Par conséquent, leur alimentation doit être contrôlée pendant la période de ramadan.

Maroc : flambée des prix des produits alimentaires à la veille du Ramadan

Dans les prochaines semaines, en raison de la très forte demande en période de Ramadan, les prix des produits de première nécessité pourraient connaître une forte hausse. Les...

Ramadan 2021 au Maroc : pas de pénurie alimentaire prévue

À quelques semaines du début du mois de Ramadan, le marché marocain est suffisamment approvisionné en produits de base et de première nécessité afin de satisfaire aux besoins...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc capable d’établir un record en matière d’exportations d’avocats

Le Maroc a enregistré une hausse record de ses exportations d’avocats en volume au cours de la saison et pourrait rééditer l’exploit au cours de la saison 2022/23 (juillet-juin).

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

Maroc : croissance économique malgré l’inflation persistante

Le taux d’inflation au Maroc va poursuivre sa tendance à la baisse, mais ne retrouvera pas son niveau d’avant 2022, a indiqué le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un récent rapport, notant une croissance de +3,3 % au quatrième trimestre de 2023,...

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Intoxications en hausse au Maroc : quelles solutions ?

La Fédération marocaine des Droits des Consommateurs s’inquiète après la hausse des cas d’intoxication alimentaire enregistrés dans certains restaurants ces dernières semaines. Elle appelle le ministre de la Santé et de la Protection sociale à...

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Pastèque et sécheresse : le casse-tête marocain

Faut-il continuer à produire de la pastèque rouge qui nécessite une importante quantité d’eau et épuise les sols, alors que le Maroc connaît la pire sécheresse depuis quatre décennies ? La question divise les producteurs, exportateurs et...

Artisanat marocain : record des exportations en 2022

La bonne dynamique des exportations de l’artisanat marocain constatée depuis le début de l’année se confirme. À fin 2022, les recettes du secteur devront atteindre un milliard de dirhams, soit une croissance de 15% par rapport à 2021. Un record.

Face à l’inflation, le Maroc interdit certaines exportations

Le Maroc a annoncé une série de mesures pour lutter contre l’inflation et stabiliser les prix des aliments, notamment des fruits et des légumes, avant le début du mois de ramadan. Ces mesures comprennent la restriction de l’exportation de ces produits,...