Le Maroc veut s’imposer sur le marché du « kasher »

11 avril 2021 - 13h20 - Economie - Ecrit par : S.A

Le Maroc manifeste un intérêt pour le marché du «  kasher  ». Dans ce sens, un accord-cadre a été signé entre l’Association marocaine des exportateurs (Asmex) et l’Organisme European Kosher.

Créer un écosystème de production et de valorisation d’aliments kasher. C’est toute la portée de l’accord-cadre signé entre l’Association marocaine des exportateurs (Asmex) et l’Organisme European Kosher. Cet écosystème sera composé d’une infrastructure de labellisation Kasher, y compris la mise en œuvre d’une stratégie pour l’accès généralisé à la production de produits Kasher avec labellisationn.

Une stratégie nationale pour l’offre kasher marocaine sera mise en place dans le cadre de ce partenariat. De même, les entreprises seront encouragées et accompagnées à s’adapter et à bénéficier d’un label kasher certifiant l’authenticité de leurs produits. Il est également question de positionner les exportations marocaines de produits alimentaires sur de nouveaux marchés internationaux en leur proposant les produits Kasher et Halal et d’organiser un agenda et salon annuel ou biennal halal et kasher au Maroc. Selon l’Asmex, ce partenariat permettra de renforcer les exportations nationales.

Sujets associés : Exportations - Alimentation

Aller plus loin

Ramadan : des conseils alimentaires pour les personnes âgées

Les personnes âgées sont des personnes vulnérables. Par conséquent, leur alimentation doit être contrôlée pendant la période de ramadan.

Maroc : flambée des prix des produits alimentaires à la veille du Ramadan

Dans les prochaines semaines, en raison de la très forte demande en période de Ramadan, les prix des produits de première nécessité pourraient connaître une forte hausse. Les...

Alerte au gaspillage alimentaire pendant le mois de ramadan au Maroc

À quelques jours du début du mois sacré de ramadan, la Fédération marocaine des droits du consommateur (FMDC) a alerté sur le gaspillage alimentaire et ses conséquences sur la...

Ramadan 2021 au Maroc : pas de pénurie alimentaire prévue

À quelques semaines du début du mois de Ramadan, le marché marocain est suffisamment approvisionné en produits de base et de première nécessité afin de satisfaire aux besoins...

Ces articles devraient vous intéresser :

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Le Maroc, gardien de la sécurité alimentaire mondiale

Le Maroc possède 70 % des réserves mondiales de phosphate, un minerai utilisé pour produire les engrais alimentaires. De quoi faire du royaume un garant de la sécurité alimentaire mondiale.

Tomate au Maroc : production en chute, prix en hausse

Les producteurs de tomates rondes au Maroc alertent sur une baisse significative de la production et une inflation des prix. Voici leur explication.

Les prix de l’huile de table commence à baisser au Maroc

Le groupe Lesieur Cristal a annoncé une baisse de 15 % des prix de ses produits d’huile de table à base de tournesol, aussi bien pour les consommateurs que pour les industriels.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Le prix du phosphate à l’international profite aux exportations marocaines

La hausse des exportations marocaines de phosphates et dérivés, observées depuis le début de l’année, se poursuit. À fin septembre dernier, les recettes ont fortement progressé de 66,6%, au lieu de 45,4% un an auparavant, indique la Direction des...