Maroc : de bonnes perspectives pour le marché de l’occasion

21 novembre 2022 - 13h40 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le projet de loi de finances (PLF) 2023 annonce une hausse de 33,36 % des recettes de droits de mutation (biens immobiliers, automobiles, etc.). Les perspectives semblent prometteuses pour le marché de l’occasion.

Les recettes du marché de l’occasion devraient grimper de 6,5 milliards de dirhams en 2022 à 8,8 milliards de dirhams en 2023. « Cela dénote que la demande sur le marché de l’occasion ne devrait pas s’essouffler en dépit du contexte économique difficile. Une consommation qui, malgré la crise, ne semble donc pas montrer de signe de faiblesse », indique le quotidien Les Inspirations Eco.

Dans l’automobile, le marché de l’occasion est florissant au moment où le neuf fait face à la pénurie de pièces et composants. Avant la crise, « c’est surtout la classe moyenne qui a ressenti l’augmentation du coût de la vie. Globalement, la demande va se tourner vers le marché de l’occasion, où les prix sont plus abordables », explique Tarik El Khaiter, expert juridique technique pour automobiles et dirigeant du cabinet d’expertise Amghar.

À lire : Maroc : les voitures d’occasion de plus en plus chères

L’augmentation du taux directeur et du durcissement des conditions d’octroi des crédits, ainsi que la hausse du prix des carburants à la pompe, notamment pour les voitures de luxe, contribuent à cette préférence des ménages pour le marché de l’occasion.

Dans l’immobilier, « la baisse des prix constatée sur le marché de l’immobilier ancien, au premier trimestre 2022, a contribué à dynamiser quelque peu les transactions sur ce segment », précise la même source, soulignant que la hausse des prix du neuf va s’accélérer au regard du contexte marqué par la flambée des prix des matières premières et de certains matériaux. Conséquence, les transactions ont chuté de 22,5 %, en lien avec le repli de 20,4 % des ventes de biens résidentiels.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Automobile - Loi de finances (PLF 2024 Maroc)

Aller plus loin

Maroc : le secteur immobilier touché par la hausse des prix

Le secteur immobilier marocain est fortement touché par la conjoncture internationale. Une hausse d’environ 20 % sur les prix de vente par rapport à l’année précédente est...

Maroc : légère baisse des prix de l’immobilier au deuxième trimestre

Les prix de l’immobilier au Maroc ont enregistré un léger recul au deuxième trimestre de l’année, relève Mubawab dans son Guide de l’immobilier.

Maroc : les voitures d’occasion de plus en plus chères

Le manque de stock en voitures neuves pousse bon nombre de Marocains à acquérir des voitures d’occasion. Conséquence : leur prix monte en flèche.

Automobile : le marché de l’occasion en crise

À l’instar du marché du neuf, les voitures d’occasion sont aussi touchées de plein fouet par la crise des semi-conducteurs, enregistrant une quasi-stagnation en comparaison à 2019.

Ces articles devraient vous intéresser :

Aides au logement au Maroc : conditions et modalités d’octroi

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Fatim Ezzahra El Mansouri, a présenté vendredi, lors d’une conférence de presse au siège de son département, le processus à suivre par les...

Location au Maroc : une hausse générale des prix

Une montée générale des prix des loyers a été observée au Maroc, que ce soit pour les appartements ou les villas et ce dans la plupart des villes. Voyons ça en détail.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

Maroc : l’aide au logement crée des mécontents

Alors que les primo-acquéreurs ont favorablement accueilli le nouveau programme d’aide au logement, les promoteurs immobiliers, eux, préfèrent jouer la carte de la prudence. Ils invitent le gouvernement à revoir les conditions pour rendre l’offre plus...

Neo Motors, la nouvelle voiture 100% marocaine, est en vente

C’est désormais effectif. Neo Motors, le premier constructeur automobile à capital marocain, a donné le coup d’envoi de la commercialisation de ses premiers véhicules « made in Morocco ».

Neo Motors dévoilée : à quel prix sera-t-elle vendue ?

Après plusieurs mois de suspens et de promesses de lancement, la nouvelle voiture « 100 % marocaine » a finalement a été dévoilée devant le roi Mohammed VI au palais royal de Rabat. Destinée d’abord aux Marocains avant d’envisager son exportation, «...

Aide au logement : gros succès auprès des MRE

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) figurent parmi les 8 500 bénéficiaires du nouveau programme d’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier.

Netflix, Spotify... Le Maroc serre la vis

Selon la loi de finances 2024, les fournisseurs de services non-résidents au Maroc ont désormais l’obligation de s’enregistrer sur la plateforme dédiée et d’obtenir un identifiant fiscal.

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.

Marocains, déclarez vos avoirs à l’étranger : les règles changent en 2024 !

Le gouvernement marocain a instauré dans le budget 2024 une contribution libératoire relative à la régularisation spontanée sur les avoirs et liquidités détenus à l’étranger de manière définitive. Que retenir ?