Recherche

Maroc : 40.000 demandes de mariage avec des mineures en 2013

© Copyright : DR

5 septembre 2014 - 14h30 - Société

Plus de 40.000 autorisations ont été demandées l’année dernière au ministère de la Justice marocain pour des mariages avec des jeunes filles mineures. Et devant le refus de ce dernier, certains vont même jusqu’à le contracter illégalement.

Ces chiffres ont été révélés au journal Akhbar Al Yaoum par l’antenne marocaine d’Unicef, qui prévoit la publication dans les prochaines semaines d’une étude approfondie sur ce phénomène.

Le problème est que ce type de mariage est quasiment interdit dans le pays. Depuis la réforme de la Moudawana en 2004, soit il y a déjà plus de 10 ans, l’âge du mariage des mineurs est passé de 14 à 18 ans. Il est toujours possible de contracter des mariages avec des mineures, mais une autorisation du juge est obligatoire.

Dans son enquête, reproduite par le le site MWN, le journal révèle que dans certaines régions reculées du royaume, des dizaines de jeunes filles, faute d’autorisation du juge, se marient religieusement, ont des enfants et finissent par être répudiées, tout cela sans l’intervention de la justice.

Dans la région de Midelt (Moyen-Atlas) par exemple, plus d’une cinquantaine de très jeunes filles (entre 11 et 16 ans) ont été mariées avec des adultes.

La fondatrice de la Fondation Yetto, Najat Ikhich, a révélé quant à elle le cas d’une jeune fille de 11 ans qui a été obligée par ses parents à se marier avec un adulte, car ce dernier lui a promis de financer ses études jusqu’à ce qu’elle obtienne son baccalauréat.

« La place de ces jeunes filles est à l’école et non dans la maison de leur mari » se désole Ikhich. Elle déplore que dans le plupart des cas ces jeunes filles, surtout celles mariées religieusement, deviennent des femmes de ménages dans leur nouveau foyer.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact