Maroc : un milliardaire face à la justice pour spoliation immobilière

13 février 2024 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

La cour d’appel de Tétouan a reporté au 13 mars le dossier du milliardaire de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, accusé de falsification de documents de propriété foncière à des fins de spoliation.

La cour a décidé d’accorder un délai à l’accusé pour mieux préparer sa défense avant de rendre son verdict. Le milliardaire nie les faits. Pourtant, dans leur plainte déposée contre lui auprès des autorités compétentes, les 29 victimes affirment que le mis en cause a tenté de s’approprier leurs terres en falsifiant les documents de propriété, indiquent des sources, ajoutant que les victimes ont refusé tout accord avec la défense qui s’était opposée à présenter le levé topographique de la zone concernée devant le tribunal.

À lire : Casablanca : des hommes d’affaires au cœur d’une spoliation immobilière

Le tribunal avait reporté les audiences précédentes en raison de la non-présentation de ce document. Si la défense apporte cette preuve lors de l’audience de mars prochain, les débats sur le fond pourront démarrer. Il est reproché à l’homme d’affaires d’avoir modifié les dimensions d’une parcelle, ramenant sa superficie de 3 000 mètres carrés à 30 hectares, alors que les délimitations sont restées inchangées.

De nouvelles plaintes ont été déposées contre le milliardaire pour des affaires similaires dans la région de M’diq. L’homme d’affaires avait été précédemment condamné par la cour d’appel de Tétouan à quatre ans de prison ferme et au versement d’une indemnité de 100 000 dirhams.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Tanger - Tétouan - M’diq

Aller plus loin

Casablanca : des hommes d’affaires au cœur d’une spoliation immobilière

Des hommes d’affaires originaires de Casablanca sont impliqués dans une affaire de spoliation d’une villa appartenant jadis à un juif marocain décédé il y a plus d’une...

Maroc : Un MRE face à l’injustice de la spoliation foncière

À Settat, un député et une docteure en médecine se retrouvent mêlés à une affaire de spoliation foncière. Seize autres personnes sont également impliquées dans cette affaire.

Mafia foncière : Appel au roi Mohammed VI

Des propriétaires terriens du douar Ait Idir à Talsint, dans la province de Figuig, manifestent contre le pillage de leurs terres. Ils sollicitent l’intervention des autorités...

Bouznika : enquête sur une spoliation foncière impliquant des élus

Sur instructions du Procureur général près la Cour d’appel de Casablanca, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) mène une enquête sur un lotissement anarchique...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Aides au logement au Maroc : conditions et modalités d’octroi

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Fatim Ezzahra El Mansouri, a présenté vendredi, lors d’une conférence de presse au siège de son département, le processus à suivre par les...

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Maroc : les MRE font grimper les ventes immobilières

Les transactions immobilières sont en hausse au Maroc en ce début d’été, avec la forte demande des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et notamment en Europe, qui affluent vers le royaume pour y passer leurs vacances.

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.