Recherche

Maroc : les ministres limogés ne pourront plus exercer de fonctions officielles

25 octobre 2017 - 11h00 - Maroc

© Copyright : DR

La décision est tombée comme un couperet hier en fin d’après-midi. Quatre ministres, et non des moindres, ont été limogés par le roi Mohammed VI après la remise du rapport de la Cour des comptes sur le programme « Al Hoceima Manarat Al Moutawassit ».

Ainsi, Mohamed Hassad, actuel ministre de l’Education nationale, Houcine El Ouardi, ministre de la Santé, Nabil Benabdellah, ministre de l’habitat et Larbi Benckheikh, secrétaire d’Etat en charge de la formation professionnelle, ont été démis de leurs fonctions et ce sans aucune possibilité exercer à l’avenir de fonction ou mission officielle.

Ce sera également le cas pour Rachid Belmokhtar, ancien ministre de l’Éducation nationale, Lahcen Haddad, ancien ministre du tourisme, Lahcen Sekkouri, ancien ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Amine Sbihi, ancien ministre de la Culture et Hakima El Haïté, ancienne secrétaire d’Etat en charge de l’environnement.

Fin de parcours également pour Ali Fassi Fihri, directeur général de l’Office national de l’eau et de l’électricité. D’autres sanctions pourraient être prononcées dans les prochaines semaines.

Un avis ? un commentaire?

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact