Maroc : le parlement réagit à l’affaire Brahim Ghali

28 avril 2021 - 20h00 - Espagne - Ecrit par : J.K

L’affaire Brahim Ghali préoccupe également le Parlement marocain. Elle était au cœur de la réunion mardi, de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense nationale et des Marocains résidant à l’étranger au sein de la Chambre des conseillers.

La Commission s’est réunie pour en connaitre davantage sur les dernières évolutions concernant l’hébergement par l’Espagne, de Brahim Ghali, fait savoir un communiqué du Parlement.

Dans ce document, tous les membres de la commission déclarent qu’« en droite ligne de la décision de convocation de l’ambassadeur d’Espagne à Rabat, par le ministère des Affaires étrangères, pour lui demander les éclaircissements nécessaires sur la décision sans précédent prise par les autorités espagnoles » […], « constituant une atteinte grave aux intérêts stratégiques des deux pays », ils désapprouvent « l’initiative des autorités espagnoles d’accueillir le dénommé Brahim Ghali, vu que ce dernier est accusé de crimes de guerre et de graves violations des droits de l’Homme ».

Aussi demandent-ils « aux autorités espagnoles d’interagir favorablement avec les plaintes déposées par les victimes et d’activer la procédure de poursuite à l’encontre du dénommé Brahim Ghali ». Cette démarche vient en soutien à celle de « la fermeté et de la clarté adoptée par la diplomatie marocaine ».

Ils saluent les « efforts du Royaume pour défendre l’intégrité territoriale au sein des instances internationales, notamment au Conseil de sécurité, à la mise en œuvre du projet de développement et la dynamique soutenue de l’ouverture des consulats de pays amis dans les Chères Provinces sahariennes marocaines ».

Sujets associés : Espagne - Polisario - Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération - Parlement marocain

Aller plus loin

Brahim Bouhlel : un an de prison au Maroc pour « sa mauvaise blague »

L’humoriste français, Brahim Bouhlel et l’influenceur Zbarbooking ont été condamnés à la prison ferme par la justice marocaine pour avoir diffusé sur les réseaux sociaux une...

De nouvelles révélations sur l’évacuation du chef du Polisario en Espagne

De nouvelles révélations ont été faites sur l’évacuation et l’admission d’urgence du secrétaire général du Polisario, Brahim Ghali dans un hôpital de Logroño, non loin de...

Le Maroc déçu de l’Espagne concernant le cas Brahim Ghali

Les autorités marocaines désapprouvent le fait que l’Espagne ait accepté d’accueillir sur son territoire Brahim Ghali, chef des milices séparatistes du «  Polisario  ». Dans un...

Affaire Brahim Ghali : Akhannouch invite l’Espagne au respect des relations de coopération avec le Maroc

La tension ne faiblit pas entre le Maroc et l’Espagne suite à l’accueil de Brahim Ghali, chef du front Polisario. La dernière réaction est celle du président du Rassemblement...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Le Maroc nomme 4 nouveaux consuls en France

Un important mouvement de personnel diplomatique a été initié par le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, dont plusieurs en France.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Pourquoi le PJD s’oppose-t-il à l’encradrement des dons ?

Le Parti de la justice et du développement (PJD) n’adhère pas au projet de loi relatif aux appels à la générosité publique et a choisi de s’abstenir lors de son adoption en commission à la première Chambre.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Le gouvernement « bannit » les MRE d’Internet

L’un des seuls canaux de communication officiel du gouvernement marocain à destination des Marocains du monde n’est plus en ligne, du moins à l’heure où sont écrites ces lignes.

Les MRE face au défi du développement local

Ce mercredi 10 août, le Maroc célèbre la journée nationale des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Placée sous l’égide du ministère chargé des affaires étrangères et des MRE, ces journées visent à consolider les canaux de dialogue avec les...

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.