Maroc : la pollution de l’air tue 10 000 personnes chaque année

12 septembre 2022 - 07h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

La pollution de l’air tue au Maroc. Selon l’OMS, elle est à l’origine de 47 % des décès provoqués par des maladies d’origine respiratoires comme l’asthme ou la bronchopneumopathie chronique obstructive.

Dans un rapport sur les conséquences de la pollution de l’air, l’Organisation mondiale de la Santé fait état de la mort de 7 millions de personnes chaque année dans le monde, soulignant que 99 % de la population mondiale respire aujourd’hui un air pollué. Un constat qui interpelle tout le monde, selon le chercheur en politiques et systèmes de santé, Dr Tayeb Himdi qui affirme qu’au Maroc, 9 personnes sur 10 respirent un air pollué, indique Le Matin.

À lire : Maroc : la pollution de l’air tue plus de 5000 personnes chaque année

Sur 100 décès causés par la pollution, 47 % sont dus à des maladies d’origine respiratoires, 27 % d’ordre cardiaque (AVC et autres accidents vasculaires cérébraux), 18 % sont liés à des attaques cérébrales et 8 % sont causés par le cancer du poumon déclenché par la pollution.

À lire : Les Marocains préoccupés par la pollution de l’eau et la gestion des déchets

Sur le sujet, le ministère de la Santé a mené en 2019, une étude locale qui révèle qu’au Maroc, 10 000 personnes meurent à cause de la pollution de l’air, et que respirer l’air pollué cause également de nombreuses maladies respiratoires. Pour Dr Tayeb Himdi, la pollution de l’air est un réel problème de santé dont les causes sont multiples et liés aux comportements de l’homme. Il s’agit entre autres de l’utilisation de foyers ou de fourneaux alimentés au kérosène, à la biomasse (bois, déjections animales et résidus agricoles) au charbon. Il est également question de la pollution de l’air générée par les véhicules, l’électricité, l’agriculture, l’incinération des déchets et l’industrie.

À lire : La pollution de l’air coûte des milliards au Maroc

Il est indispensable, selon le chercheur marocain, de lutter contre la pollution de l’air dans les espaces clos, « en aérant fréquemment les pièces 10 à 15 minutes matin et soir afin de renouveler l’air et opter, dans la mesure du possible, pour les énergies propres afin de rafraîchir ou chauffer son espace de vie ou de travail ».

À lire : Le Maroc 3e pays pollueur en Afrique du nord

Quant à l’OMS, elle recommande de « réduire les principales sources de pollution de l’air ambiant grâce à des politiques et à des investissements favorisant une utilisation durable des sols, des énergies domestiques et des moyens de transport plus propres, des logements, des centrales électriques et des usines économes en énergie, et une meilleure gestion des déchets municipaux ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Nature - Environnement - Etude - Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

Aller plus loin

Les Marocains préoccupés par la pollution de l’eau et la gestion des déchets

La pollution de l’eau et la gestion des déchets sont en tête des inquiétudes des Marocains,, selon une enquête menée par « Arab Barometer » sur les préoccupations...

Casablanca : la pollution règne en maître sur les plages

La pollution sur les plages devient criante au Maroc. De plus en plus, des eaux usées industrielles y sont déversées, notamment sur celle de Paloma Beach à Casablanca. Les...

La pollution de l’air coûte des milliards au Maroc

La pollution de l’air a atteint un niveau inquiétant dans plusieurs villes du Maroc depuis courant 2000. Elle coûterait chaque année au Royaume 1,04 % de son PIB, soit plus de...

Le Maroc 3e pays pollueur en Afrique du nord

La pollution émanant du secteur du BTP, de l’industrie et des transports individuels, positionne le Maroc dans le top 5 des pays émetteurs de gaz à effet de serre.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Des chercheurs marocains révolutionnent l’isolation des habitations

Des chercheurs marocains des Universités Moulay-Ismail de Meknès et de Rabat ont développé une nouvelle méthode d’isolation des habitations. Celle-ci est écologique et surtout économique.

Le Maroc envahi par les chiens interdits

Alors que la loi relative à « la prévention et la protection des personnes contre les dangers des chiens », interdit la possession, la domestication, l’achat, la vente et l’élevage de chiens classés comme dangereux, nombreux sont les jeunes qui...

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

BMW, Renault et Managem au cœur d’un scandale écologique au Maroc ?

Une enquête dévoile la pollution importante de certains villages marocains où sont déchargés des résidus miniers. BMW, Renault et la Managem, grande entreprise minière marocaine, sont pointés du doigt.

Maroc : voici les plages qu’il faut éviter cette année

Alors que les 24 plages propres (Pavillon bleu) au Maroc ont été révélées cette semaine, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable vient de publier la liste des plages où il n’est pas recommandé de se baigner cette année.

Le groupe OCP vise 100 % de couverture en énergie verte

Avec 86 % de couverture en énergie propre, l’Office chérifien des phosphates (OCP) espère couvrir totalement ses besoins d’ici 2028. C’est dans ce cadre que le groupe a lancé en juillet dernier un avis d’appel d’offres pour un projet solaire de 258 MW.

Maroc : vers une hausse des taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques

Le Maroc entend augmenter les taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques. Une décision motivée, dit-on, par le souci de préserver la santé des consommateurs, notamment les jeunes Marocains.

La prolifération des méduses préoccupe le Maroc

Le Maroc va lancer des recherches pour comprendre la prolifération des méduses qui envahissent ses côtes. Une résolution a été prise dans ce sens, visant à assurer la conservation et l’utilisation durable des ressources marines en Méditerranée et en...

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...