Recherche

Maroc : reconversion à marche forcée des femmes-mulets

© Copyright : DR

19 novembre 2021 - 13h00 - Société - Par: A.T

Les [« femmes-mulets »] qui font la navette entre le Maroc et Sebta ont bénéficié de formations et de financements de projets, après l’arrêt définitif des activités de contrebande.

Ces femmes ne seront pas au chômage, ont rassuré les responsables de la commune de Mdiq, qui envisagent de les accompagner à travers une série d’actions et de financement décidées par le conseil de la ville, rapporte Al Ahdath Al Maghribia.

Par le passé, cette activité servait de gagne-pain à des femmes de la région, dont la majorité réside à Fnideq, le reste habitant à Mdiq, Martil ou encore Tétouan, souligne le journal, qui affirme que ces dernières ont bien accueilli le plan de reconversion proposé par les autorités locales.

A lire : M’diq-Fnideq : les femmes en situation difficile ont reçu leurs chèques de soutien

En témoigne les petites structures créées via des coopératives pour commercialiser des produits locaux avec le soutien des services concernés. D’autres par contre, ont su tirer profit de la mer, la forêt et la montagne pour innover et se lancer dans des projets en harmonie avec l’environnement local. Une autre catégorie de femmes, ne maîtrisant aucun autre travail et n’ayant pas été formées dans d’autres domaines, ont travaillé dans le nettoyage urbain pour nourrir leurs enfants.

Dans ce sillage, le gouverneur a annoncé que cette année, quelque 2020 idées de projet ont été reçues. 1010 porteurs de projets ont été accompagnés, tandis que 293 projets ont été financés. Le montant global était de l’ordre de 14,3 millions de dirhams.

Mots clés: Investissement , Ceuta (Sebta) , Formation , Contrebande

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact