Maroc : appel au remplacement du français par l’anglais

22 septembre 2021 - 19h20 - France - Ecrit par : S.A

Bon nombre de Marocains appellent au remplacement du français par l’anglais comme première langue étrangère du pays en raison de son importance et de son utilisation dans les sciences. Dans ce sens, ils mènent une campagne massive sur les réseaux sociaux.

Remplacer le français par l’anglais au Maroc. C’est l’appel que de nombreux Marocains lancent aux autorités du pays à travers le hashtag #YesToEnglishInsteadOfFrenchInMorocco. Selon eux, le français est dépassé, limité dans son influence et est la langue du “colonisateur”. « Même les Français reconnaissent l’importance de l’anglais, alors pourquoi ne pas passer à autre chose ?  », questionne Tarikilla, un internaute marocain de Twitter.

À lire : Les Marocains délaissent le français pour l’anglais

Khalifa, un autre internaute appelle « les jeunes à apprendre l’anglais en parallèle avec d’autres langues, sans compromettre les langues nationales arabe et amazighe ». Aussi, encourage-t-il les utilisateurs de Twitter à continuer d’utiliser le hashtag « afin que cette demande puisse être examinée ». « L’anglais est la voie du succès dans tous les domaines, car c’est une langue scientifique et la plupart des gens dans le monde la parlent », indique le programme éducatif AJI, dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

À lire : Au Maroc, on apprend l’anglais à la radio

« La maîtrise de la langue anglaise ouvrira des portes et des opportunités indescriptibles pour les étudiants marocains », commente le compte Facebook ’Royaume du Maroc’, qui se décrit comme une entreprise médiatique, faisant toutefois remarquer que le français est aussi important, car cela permet aux Marocains de communiquer avec des personnes des nations ouest-africaines du Sénégal et du Mali.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Education

Aller plus loin

Les Marocains délaissent le français pour l’anglais

Les Marocains développent un intérêt certain pour la langue anglaise ainsi que les établissements d’enseignement anglophones. La sociolinguiste Karima Ziamari, chercheuse à...

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation...

Les Marocains boudent le français

Le Maroc est devenu une destination privilégiée des établissements anglais et américains qui ouvrent leurs portes avec de nombreux avantages. Tout doucement la langue de...

Au Maroc, on apprend l’anglais à la radio

Le ministère de l’Éducation nationale, la Société nationale de radio et de télévision et le British Council renforcent leur coopération dans le domaine de l’apprentissage de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Maroc : voici le calendrier scolaire et des examens

Le calendrier de l’année scolaire 2022-2023 pour l’enseignement primaire, collégial, secondaire et le brevet de technicien supérieur (BTS) a été publié, par le ministère en charge de l’Éducation. En voici le détail.

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.