Maroc : résultats médiocres, élèves sous la menace d’une expulsion

4 juillet 2021 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, près de 4 000 écoliers et élèves quitteront le système scolaire dans la région de Marrakech-Safi dès la fin de l’année scolaire 2020-2021. En cause, les dysfonctionnements liés à l’apprentissage scolaire.

Une année scolaire qui finit sur une note amère pour bon nombre d’élèves. En tout, 3 866 élèves âgés de moins de 16 ans se verront contraints de quitter le système scolaire dans la région de Marrakech-Safi pour mauvais résultats, rapporte Al Massae. Un cas frappant : 117 élèves sur un effectif de 177 inscrits dans un établissement scolaire sont recalés. Outre l’Académie régionale de l’enseignement et de la formation (AREF) de Marrakech-Safi, d’autres régions du Maroc sont confrontées à ces problèmes.

À lire : Maroc : le ministère de l’Éducation victime de rumeurs

Le système suivi dans le calcul des moyennes générales et de redoublement a mis ces élèves en difficulté. Autres dysfonctionnements : le système pédagogique mis en place pendant et après la crise sanitaire, les grèves, le manque d’infrastructures de base éducatives et l’absence de structures d’accueil et d’orientation. Les élèves en paient un lourd tribut.

À lire : Rabat : les parents d’élèves des écoles françaises en colère

Ces problèmes auraient pu être réglés, car le ministre de l’Éducation nationale, Saaïd Amzazi avait soulevé des dysfonctionnements lors d’une visite dans la région de Marrakech-Safi. Dysfonctionnements qui n’ont pas été corrigés. Le Conseil économique et social et environnemental (CESE) avait également signalé les mêmes problèmes, mais rien n’a été fait depuis.

Sujets associés : Marrakech - Education - Safi - Saaïd Amzazi

Aller plus loin

Maroc : l’école commencera le 3 septembre

La prochaine rentrée scolaire au Maroc est prévue le 3 septembre 2021, a annoncé le ministère de l’Éducation nationale, indiquant que les cours se dérouleront dans les classes.

Rabat : les parents d’élèves des écoles françaises en colère

Les parents d’élèves non français du pôle Rabat-Kénitra désapprouvent la décision de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) relative à l’annulation de la «...

La majorité des élèves marocains a du mal à lire et écrire

Les élèves marocains ont des difficultés à acquérir des compétences de base. 70 % d’entre eux ont encore du mal à lire et à écrire.

Mise au point du ministère de l’Éducation nationale sur l’enseignement de l’amazigh dans les écoles

Les heures de cours consacrées à l’enseignement de l’amazigh dans les écoles primaires n’ont connu aucune modification, indique le ministère de l’Éducation, réagissant à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Un nouveau campus pour 2000 étudiants à Rabat

Le Groupe OCP a annoncé avoir obtenu le soutien de l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), organisme du groupe de la Banque mondiale, pour la garantie des prêts finançant un nouveau campus UM6P à Rabat.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...