Le Maroc risque de payer 400 millions d’euros à une société espagnole

13 septembre 2023 - 21h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le tribunal arbitral constitué pour connaître du différend entre la société immobilière espagnole Marina d’Or et le Maroc, et relatif à des investissements immobiliers de plus de 400 millions d’euros perdus à Rabat et Tanger, a tenu sa première session lundi dernier.

Le tribunal va commencer à étudier le dossier et décider si le Maroc doit indemniser Marina d’Or qui réclame 407 millions d’euros pour les deux projets immobiliers perdus à Rabat et Tanger. Après des années de négociations infructueuses avec le Maroc, la société immobilière a déposé en juin 2022 une demande d’arbitrage auprès du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) de la Banque mondiale.

À lire : Une société espagnole réclame 407 millions d’euros au Maroc

Les deux parties avaient désigné leurs arbitres respectifs, mais n’étaient pas parvenus à un accord pour nommer le troisième arbitre, bloquant le processus depuis novembre. Le Maroc avait désigné l’Italien Attila Tanzi comme arbitre, alors que Marina d’Or avait choisi le Suisse-Péruvien Fernando Piérola Castro. Mais ce n’est qu’en juillet dernier que les deux parties ont fini par désigner la Canado-équatorienne Mélanie Riofrio Piché, secrétaire du Centre d’arbitrage international de Madrid (CIAM), comme le troisième arbitre et président du tribunal, rapporte Cinco Días.

À lire : Le Maroc pourrait être condamné à payer 400 millions d’euros à une société espagnole

Marina d’Or reproche au Maroc son « inaction » dans la réalisation du projet « Ville nouvelle de Tamesna » à la périphérie de Rabat qui prévoyait la construction de 7 000 logements, d’un centre commercial, d’un hôtel trois étoiles…, le réduisant finalement à seulement quelques bâtiments isolés sans service de collecte des déchets. Dans le projet « La Perle de Tanger » dans la ville du même nom, qui prévoyait la construction de plus de 600 logements, d’un centre commercial, de deux hôtels de 5 et 4 étoiles, elle dénonce « un blocage administratif résultant de conflits internes entre autorités marocaines ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Investissement - Droits et Justice - Tanger - Rabat

Aller plus loin

Une société espagnole réclame 407 millions d’euros au Maroc

La société immobilière espagnole, Marina d’Or, qui a construit les célèbres complexes touristiques et résidentiels dans les années 90, réclame 407 millions d’euros au Maroc dans...

Le Maroc pourrait être condamné à payer 400 millions d’euros à une société espagnole

La société immobilière Marina d’Or et le Maroc ont mené les démarches préalables au règlement arbitral du différend qui les oppose et relatif à des investissements immobiliers...

Le Maroc pourrait payer 23 MMD à des investisseurs étrangers

Le Maroc encourt des sanctions financières de l’ordre de 23 milliards de dirhams pour n’avoir pas respecté ses engagements envers de nombreux investisseurs étrangers depuis une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Le Maroc, un des pays les plus attractifs pour les investisseurs

Dans le dernier rapport publié par l’Institut royal des études stratégiques (IRES), le Maroc est considéré comme l’un des pays les plus attractifs pour faire des affaires.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

Maroc : plusieurs aéroports seront rénovés

Dans le cadre de son plan d’investissement dénommé Envol 2025, visant à accompagner l’essor du secteur touristique, l’Office national des aéroports (ONDA) va mobiliser un montant de 4 milliards de dirhams en 2023 pour soutenir la croissance de...

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.