Maroc : Ryanair sous le feu des critiques

12 avril 2024 - 12h00 - Economie - Ecrit par : S.A

L’obligation faite par Ryanair aux voyageurs marocains de payer les billets des vols domestiques en devise et non en dirham comme l’a exigé le ministère du Transport et de la Logistique continue de susciter des réactions. Au Parlement, le groupe Haraki appelle le ministre Mohammed Abdeljalil à protéger les droits des clients de la low cost irlandaise.

La polémique autour du paiement des billets de vols domestiques en devise et non en dirham persiste. Dans une question adressée au ministre du Transport et de la Logistique, Mohammed Abdeljalil, le président du groupe parlementaire Haraki, Driss Sentissi, a indiqué que « les premiers vols de la compagnie en avril 2024 ont connu une forte demande de la part des voyageurs. Cependant, ce qui a déplu aux voyageurs est la méthode de paiement imposée par la compagnie pour l’achat de ces billets, à savoir le paiement en devise via la carte bancaire internationale, ce que de nombreux clients de la compagnie considèrent comme une tromperie de sa part. »

À lire : Prix des billets Ryanair : les Marocains en colère

« Ayant constaté que les billets n’étaient disponibles à l’achat qu’au travers de cartes bancaires marocaines internationales puisant sur des dotations en devises, le ministère a rappelé ses engagements à la compagnie le 29 mars 2024 et l’a enjoint de s’y conformer dans les meilleurs délais », a expliqué le ministère du Transport et de la Logistique dans un récent communiqué. Fort de ce constat, le département de Mohammed Abdeljalil « a décidé de permettre à Ryanair d’opérer ses vols domestiques exceptionnellement pour une durée d’un mois (à compter du dimanche 31 mars) en attendant que la compagnie se conforme à ses obligations ». Mais le député Driss Sentissi dit avoir constaté que Ryanair ne s’est toujours pas conformée à ses engagements.

À lire :Ryanair : les habitants du Rif se sentent abandonnés

« Les billets pour tous les mois de 2024 sont actuellement proposés sur le site de vente en ligne de la compagnie, de plus, des milliers de clients qui ont réservé pour des vols après avril, notamment pour la saison estivale, se trouvent dans une situation peu enviable, ayant payé en devise », fait savoir l’élu. Il demande alors au ministre Mohammed Abdeljalil d’apporter des éclaircissements sur ce problème et d’informer le Parlement des mesures préventives que prendra son département pour protéger les droits des clients de la low cost irlandaise.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Transport aérien - Grande-Bretagne - Ryanair - Liaison aérienne - Ministère de l’Equipement et du Transport - Mohamed Abdeljalil

Aller plus loin

Ryanair : bonne nouvelle pour les voyageurs marocains

Bonne nouvelle pour les voyageurs marocains ! Désormais, les vols intérieurs opérés par Ryanair peuvent être réglés en dirhams.

Maroc : à peine arrivé, Ryanair fait déjà polémique

Le ministère du Tourisme et celui du Transport et de la logistique ont tenu à faire une mise au point concernant le supposé soutien financier octroyé à Ryanair pour opérer des...

Prix des billets Ryanair : les Marocains en colère

Les tarifs élevés de la low cost irlandaise Ryanair poussent de nombreux internautes marocains à s’interroger sur le soutien de l’Office national marocain du Tourisme (ONMT) aux...

Ryanair bouscule le ciel marocain et vise la première place

La compagnie aérienne irlandaise Ryanair mise sur le Maroc pour la réussite de son plan de croissance ambitieux, visant à dépasser les 300 millions de passagers en 2035. Elle...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ryanair : bonne nouvelle pour les voyageurs marocains

Bonne nouvelle pour les voyageurs marocains ! Désormais, les vols intérieurs opérés par Ryanair peuvent être réglés en dirhams.

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.

De nouveaux avions pour Royal Air Maroc

Invité sur l’émission « Grand invité de l’économie » de RFI et Jeune Afrique, Abdelhamid Addou, PDG de Royal Air Maroc, a passé en revue les sujets brûlants de l’heure qui touchent à la vie et à la survie de la compagnie aérienne marocaine.

Maroc : construction de nouveaux terminaux pour plusieurs aéroports

Le conseil d’administration de l’Office national des aéroports (ONDA) s’est réuni en session ordinaire pour discuter du projet de construction de terminaux dans plusieurs aéroports du Maroc, afin de rationaliser les coûts d’exploitation pour l’ONDA et...

Réseau ferroviaire : le Maroc n’a pas les moyens de ses ambitions

Le ministère du Transport et de la Logistique n’est pas en mesure de financer l’extension du réseau de ligne ferroviaire reliant 43 villes marocaines. Vers l’abandon d’un projet devant promouvoir l’équité territoriale en ce qui concerne les chemins de...

Le Maroc se dote d’un système moderne de gestion du trafic aérien

L’Office national des aéroports (ONDA), s’est doté du ManagAir, un système de gestion du trafic aérien de dernière génération mis en place par Indra afin de se positionner comme leader dans la région en matière de navigation aérienne.

Maroc : à peine arrivé, Ryanair fait déjà polémique

Le ministère du Tourisme et celui du Transport et de la logistique ont tenu à faire une mise au point concernant le supposé soutien financier octroyé à Ryanair pour opérer des vols intérieurs au Maroc, la concurrence déloyale à Royal Air Maroc et le...

Infrastructures : Le Maroc met le paquet sur les routes

Le gouvernement marocain met le paquet sur le développement des infrastructures routières. En 2023, un budget de 3,2 milliards de dirhams a été alloué à la réalisation de plus de 750 km de routes. Ce vaste programme d’investissement vise à stimuler...

Tourisme : Le Maroc vise le Top 10 mondial

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) a présenté son plan d’action ambitieux pour la période 2023-2026 lors d’une nouvelle édition des « Tourism Marketing Days » qui s’est tenue à Rabat le 4 avril. Intitulé « Light In Action », ce plan d’action...

Maroc : 40 milliards de dollars pour changer le visage du transport

Le Maroc s’apprête à mettre en œuvre la vision stratégique lancée par le roi Mohammed VI, afin de « placer le pays sur la voie d’un développement économique et social durable et global ».