Maroc : les hôpitaux gangrenés par la corruption

5 février 2022 - 16h00 - Ecrit par : A.S

Le secteur de la Santé serait l’un des domaines les plus affectés par la corruption au Maroc. Dans le public comme dans le privé, le phénomène a atteint un niveau inquiétant, suscitant des inquiétudes chez les Marocains.

Dans la plupart des établissements sanitaires, la corruption dépasse les limites imaginables. Les clients sont quotidiennement malmenés par des agents, insatiables et avides de richesses mal acquises.

Dans une enquête menée par le quotidien Assabah, il ressort que dans certains hôpitaux publics et cliniques privées, des professionnels de la santé sans scrupules n’hésitent pas à faire le commerce de la santé des citoyens, ignorant tous les codes d’honneur de leur profession. Toutefois, souligne l’enquête, il n’est pas généralisé. La conscience professionnelle reste encore de mise dans beaucoup de formation sanitaire.

A lire : Covid-19 : Transparency Maroc dénonce la gestion des marchés de la santé

Dans le secteur public, le journal pointe du doigt l’extorsion de fonds à différents niveaux. Cela commence par l’agent de sécurité à l’entrée, qu’il faut soudoyer pour éviter de faire la file et donc gagner un temps précieux. Si un citoyen veut consulter un médecin, il doit payer rubis sur l’ongle son droit de passage. S’il ne le fait pas, il sera abandonné.

Concernant le secteur privé, tout est payant et cela peut être acceptable dans une logique de marché, sauf que se faire arnaquer et payer une partie de la facture au « noir » ne l’est pas. A cela s’ajoute des pots-de-vin pour bénéficier des soins en priorité.

Le journal cite par exemple le recours immédiat à la chirurgie en cas d’accouchement dans le privé. Pratiquement toutes les cliniques proposent d’emblée l’accouchement par césarienne, même si l’état de la mère et du bébé ne le justifie nullement.

Tags : Corruption - Santé - Enquête

Aller plus loin

Covid-19 : Transparency Maroc dénonce la gestion des marchés de la santé

Transparency Maroc critique la gestion des marchés du secteur de la santé publique durant la pandémie de Covid-19. L’ONG renouvelle ses craintes sur une gestion qu’elle juge...

Indice de perception de la corruption : le Maroc perd une place

Le Maroc a reculé dans le classement de la lutte contre la corruption, selon le nouvel Indice de perception de la corruption 2021 de Transparency International. Le Royaume...

Corruption au Maroc : 217 arrestations en flagrant délit

À la mi-mai, environ 67 000 appels ont été reçus sur la ligne téléphonique consacrée à la dénonciation d’actes de corruption au Maroc, selon Ghita Mezzour, ministre déléguée auprès du...

Corruption : l’appel de Transparency Maroc au gouvernement

Transparency Maroc fustige le retrait du projet d’amendement du Code pénal qui introduisait l’incrimination de l’enrichissement illicite. Elle appelle le gouvernement « à faire...

Nous vous recommandons

« On ne peut pas condamner un peuple pour un illuminé »

Stella, la fille de Christiane F., la retraitée française de 79 ans, tuée sur un marché de la ville de Tiznit près d’Agadir le 15 janvier dernier, exprime sa gratitude au gouvernement marocain, qui « a tout fait pour venir en aide » à sa...

L’interopérabilité Bus/Tram bientôt opérationnelle à Casablanca

L’interopérabilité Bus/Tram entrera en vigueur à Casablanca cette année. Une annonce faite par la compagnie de transport de voyageurs Alsa.

L’Espagne exporte plus de gaz qu’elle n’en importe d’Algérie

Le PDG d’Enagás, Arturo Gonzalo Aizpiri, a déclaré ce mardi que l’Espagne exporte plus de gaz vers la France à travers les interconnexions à Irún (Guipúzcoa) et Larrau (Navarre), qu’elle n’en importe de l’Algérie via le...

Les MRE tranfèrent 16 milliards de DH en juillet, un record

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont transféré plus de 16 milliards de dirhams au mois de juillet dernier, en hausse 45,6 % comparativement à la même période de 2020. Cette forte augmentation étonne par son...

Sète : des MRE en colère

Pour contenir les accrochages observés au niveau des abords du port de Sète, depuis qu’une troisième ligne a été créée en direction du Maroc, le Préfet de l’Hérault a décidé de restreindre l’accès au port de Sète pour les passagers sans billets. Bien trop de...

Mohamed Katir, le nouveau phénomène de l’athlétisme espagnol

L’athlète Mohamed Katir El Haouzi, d’origine marocaine, est le nouveau record d’Espagne du 1500, 3000 et 5000 mètres. Âgé de 23 ans, le naturalisé espagnol entend relever le défi d’un quatrième record en moins de deux mois, en décrochant une médaille aux Jeux...

Le Maroc commande des moteurs d’avions de chasse aux États-Unis

Le Maroc a commandé des moteurs d’avion de chasse auprès de l’entreprise américaine Raytheon spécialisée dans les systèmes de défense. De quoi renforcer davantage son armement.

Ayad Lamdassem crée la surprise au marathon olympique

L’athlète espagnol d’origine marocaine, Ayad Lamdassem, a créé la surprise aux JO de Tokyo en terminant cinquième au marathon olympique avec un temps de 2h10:16, loin devant ses compatriotes Dani Mateo (21ᵉ) et Javi Guerra...

Maroc : bientôt une unité de gestion du gazoduc Nigeria-Maroc

Le Maroc envisage de créer, au sein de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), un département exclusivement dédié à la gestion des projets pétroliers et gaziers nationaux dont le gazoduc...

Maroc : mort programmée du secteur de la location de voitures

Le secteur de la location de voitures sans chauffeur est l’un des plus durement touchés par la crise sanitaire au Maroc. Avec la récente suspension des vols de et vers le royaume, le secteur déjà à l’agonie, court à sa mort...