Les deux terroristes arrêtés à Taroudant prévoyaient un carnage

28 mai 2021 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) a annoncé, mardi 25 mai, l’arrestation de deux présumés terroristes affiliés à Daech, très actifs à Aït Melloul et dans la commune de Oulad Berhil, près de Taroudant. Ceux-ci cherchaient à planifier une multitude d’attentats terroristes.

On en sait un peu plus sur A. N. et Y. B., les deux présumés terroristes interpellés mardi dernier à Ait Melloul et à Ouled Berhil, aux environs de Taroudant. Soupçonnés d’appartenir à Daech, ils prévoyaient d’utiliser des explosifs et de cibler des touristes, des policiers et des militaires ainsi que des dirigeants politiques. Ils planifiaient une multitude d’attentats terroristes dans la région de Souss-Massa et notamment à Agadir considérée comme le poumon économique et touristique du Sud, rapporte Assabah.

Les deux présumés terroristes voulaient également cibler des commissariats de police et des sièges des partis politiques à Agadir et dans la région de Souss-Massa pour y commettre des attentats à la bombe. Les exploitations agricoles appartenant à des notables ainsi qu’à des responsables publics et notamment celles appartenant à un leader politique étaient également dans leur viseur. Aussi, comptaient-ils s’attaquer aux policiers et aux gendarmes en utilisant des machettes pour leur subtiliser leurs armes afin de commettre d’autres attentats. Des attentats qui envisageaient de filmer puis de diffuser sur les réseaux sociaux. Autre cible : les touristes étrangers.

Selon des sources proches de l’enquête, les deux mis en cause se sont connus à Marrakech où ils travaillaient sur un chantier. A. N. a suscité l’adhésion de son ami Y. B. à l’idéologie de Daech. Par la suite, les deux accusés se feront endoctriner sur internet. Ils ont commencé à planifier des attentats dans le royaume mais ont été freinés dans leur élan.

Sujets associés : Terrorisme - Taroudant - Aït Melloul - Etat islamique - Daech - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) - Attentat

Aller plus loin

Lutte contre le terrorisme : le BCIJ interpelle deux individus pro Daech

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) ne baisse pas la garde dans la lutte contre le terrorisme. Mardi, il a interpellé deux présumés terroristes affiliés à...

Maroc : les membres de la cellule terroriste prévoyaient des "attaques individuelles"

Le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) a annoncé mercredi, le démantèlement d’une cellule terroriste à Tanger. Cette opération a permis de connaître les intentions...

Ces articles devraient vous intéresser :

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.