Une Marocaine de Belgique porte plainte contre ses parents

2 octobre 2020 - 19h40 - Belgique - Ecrit par : J.K

Une Marocaine porte plainte au tribunal correctionnel de Mons, contre ses parents, pour tentative de mariage forcé, viol, éducation austère, coups de manche de brosse … Le parquet requiert 18 mois contre le père, et 3 ans contre la mère ; jugement dans un mois.

Le couple vit à Hensies avec ses deux filles, nées en 1994 et 1997, qui ont fait l’école d’interprétariat, (anglais-arabe) à l’UMons, fait savoir La Capitale. Toutes deux reprochent à leurs parents, d’avoir une conception plutôt primitive de l’éducation des filles.

Selon la même source, la mère est accusée de viol sur une de ses filles, quand elle décide d’en avoir le cœur net sur sa virginité, après avoir fouillé son téléphone qu’elle lui a arraché.

Ce n’est pas tout : tentative de mariage forcé avec un certain Mohamed, cousin éloigné resté au pays, en qui les parents trouvaient les qualités d’un bon mari pour leur fille. Et pour cela, les parents ont soudain décidé de partir un mois au Maroc, alors qu’une des filles avait une seconde session. La même qui, photos prises sur GSM à l’appui, accuse sa mère de coups de manche de brosse, rapporte le même journal.

Des traits d’une éducation pour le moins rigide. A 24 ans, l’aînée (qui a porté plainte et est partie civile) n’a pas la clef de la maison ; est tenue d’attendre que son père vienne la chercher à la fin des cours ; de subir les fouilles de son téléphone par la maman qui s’en donne le droit jusqu’à la confiscation ; la gestion de sa bourse Erasmus qui lui échappe …Quant à la cadette, elle se plaint du refus des parents de la laisser partir en Erasmus au Liban.

Abus d’autorité ? Violation des droits d’enfants majeures ? Le parquet qui met sous embargo l’enquête effectuée par le parquet fédéral, requiert 18 mois contre le père, et 3 ans contre la mère. Jugement dans un mois, annonce le journal.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Droits et Justice - Famille - Education - Etude - Jeunesse - Menaces - Plainte

Aller plus loin

Maroc : une mère filmée en train de torturer sa fille

La vidéo d’une fille torturée pendant de longues minutes par celle qui semble être sa mère a créé l’émoi sur les réseaux sociaux au Maroc. Les faits se seraient déroulés à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.