Une Marocaine de Belgique porte plainte contre ses parents

2 octobre 2020 - 19h40 - Belgique - Ecrit par : J.K

Une Marocaine porte plainte au tribunal correctionnel de Mons, contre ses parents, pour tentative de mariage forcé, viol, éducation austère, coups de manche de brosse … Le parquet requiert 18 mois contre le père, et 3 ans contre la mère ; jugement dans un mois.

Le couple vit à Hensies avec ses deux filles, nées en 1994 et 1997, qui ont fait l’école d’interprétariat, (anglais-arabe) à l’UMons, fait savoir La Capitale. Toutes deux reprochent à leurs parents, d’avoir une conception plutôt primitive de l’éducation des filles.

Selon la même source, la mère est accusée de viol sur une de ses filles, quand elle décide d’en avoir le cœur net sur sa virginité, après avoir fouillé son téléphone qu’elle lui a arraché.

Ce n’est pas tout : tentative de mariage forcé avec un certain Mohamed, cousin éloigné resté au pays, en qui les parents trouvaient les qualités d’un bon mari pour leur fille. Et pour cela, les parents ont soudain décidé de partir un mois au Maroc, alors qu’une des filles avait une seconde session. La même qui, photos prises sur GSM à l’appui, accuse sa mère de coups de manche de brosse, rapporte le même journal.

Des traits d’une éducation pour le moins rigide. A 24 ans, l’aînée (qui a porté plainte et est partie civile) n’a pas la clef de la maison ; est tenue d’attendre que son père vienne la chercher à la fin des cours ; de subir les fouilles de son téléphone par la maman qui s’en donne le droit jusqu’à la confiscation ; la gestion de sa bourse Erasmus qui lui échappe …Quant à la cadette, elle se plaint du refus des parents de la laisser partir en Erasmus au Liban.

Abus d’autorité ? Violation des droits d’enfants majeures ? Le parquet qui met sous embargo l’enquête effectuée par le parquet fédéral, requiert 18 mois contre le père, et 3 ans contre la mère. Jugement dans un mois, annonce le journal.

Sujets associés : Belgique - Droits et Justice - Famille - Education - Etude - Jeunesse - Menaces - Plainte

Aller plus loin

Maroc : une mère filmée en train de torturer sa fille

La vidéo d’une fille torturée pendant de longues minutes par celle qui semble être sa mère a créé l’émoi sur les réseaux sociaux au Maroc. Les faits se seraient déroulés à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Un nouveau campus pour 2000 étudiants à Rabat

Le Groupe OCP a annoncé avoir obtenu le soutien de l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), organisme du groupe de la Banque mondiale, pour la garantie des prêts finançant un nouveau campus UM6P à Rabat.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.