Les Marocains mécontents du transport public

4 juin 2021 - 06h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Près de la moitié des Marocains se disent insatisfaits du transport public selon les résultats d’une enquête. De Rabat à Casablanca, ainsi que dans les grandes villes, le secteur ne semble pas combler pas les attentes des usagers.

La neuvième édition de l’enquête « Market Insights » révèle que 46 % des Marocains sont insatisfaits des transports publics et 41 % d’entre eux vivent dans la région Centre (Casablanca, Rabat et Béni Mellal) dont 20 % de Casa-Settat, a rappelé le quotidien en soulignant que c’est une région qui rassemble l’essentiel de la mobilité, des activités économiques et des lieux de travail, rapporte L’Economiste.

A lire : 700 nouveaux bus pour Casablanca cette année

Cette enquête réalisée par Marketphone, filiale du groupe Sunergia, a vu 52 % des sondés afficher leur déception, en dépit des lourds investissements faits ces dernières années par le gouvernement (élargissement du réseau de tramway, renouvellement du parc de bus…). Selon les initiateurs, les résultats de l’étude correspondent à la conception dans la plupart des grandes villes marocaines. En effet, l’étalement urbain couplé à l’absence de transports en commun ont jusqu’ici provoqué une course à l’équipement en automobile. À Casablanca, les déplacements en voiture et dans le transport public sont presque équivalents (respectivement 12 et 13 %, selon les récentes enquêtes).

Les résultats de l’enquête correspondent aux conclusions du récent rapport sur le nouveau modèle de développement. « Malgré l’adoption et la mise en œuvre depuis 2008 d’une stratégie nationale des déplacements urbains, pilotée par le ministère de l’Intérieur, la plupart des villes restent marquées par la faiblesse de moyens de transports publics sûrs et abordables », souligne ce document.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Rabat - Enquête - Routier - Transports - Autoroutes marocaines - Transport en commun - Ministère de l’Equipement et du Transport

Aller plus loin

Marrakech : des propositions pour la reprise des vols

La Fédération nationale du transport touristique (FNTT) entend jouer sa partition dans la dynamique du retour progressif des activités à Marrakech. Dans ce cadre, elle a formulé...

Alsa reste à Marrakech

Le contrat du transport urbain ne sera pas rompu. Le conseil communal de Marrakech a tenu récemment une session extraordinaire relative à l’examen et à l’approbation des...

Détroit : le transport de passagers amorce une timide reprise

Le transport de passagers commence à remonter lentement au niveau du Détroit. L’activité a repris timidement au port de Tanger Med où de nouveaux bateaux exceptionnels sont...

700 nouveaux bus pour Casablanca cette année

Pour atténuer la souffrance des Casablancais dans ses déplacements urbains, une nouvelle flotte de bus a été mise en service. D’ici fin 2021, le nombre total de bus dernière...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Maroc : 1300 km de nouvelles lignes TGV

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Adeljalil, a présenté mardi à la Chambre des conseillers, le point des actions menées par l’Office national des chemins de fer (ONCF) en vue de renforcer et de moderniser le transport ferroviaire...

Autoroutes du Maroc : un nouveau projet passe mal

Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, a annoncé le lancement d’un projet de reboisement des abords des autoroutes marocaines.

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Ryanair : bonne nouvelle pour les voyageurs marocains

Bonne nouvelle pour les voyageurs marocains ! Désormais, les vols intérieurs opérés par Ryanair peuvent être réglés en dirhams.

Maroc : nouvelles autoroutes en projet

De nouveaux projets d’autoroutes sont en cours de planification et de réalisation au Maroc. Les autoroutes existantes ne sont pas en reste puisqu’elles bénéficient d’amélioration en vue de fluidifier le trafic.

400 milliards pour TGV et trains au Maroc : Un vaste chantier pour relier 43 villes

Le Maroc va mobiliser 400 milliards de dirhams pour l’extension et la modernisation de son réseau ferroviaire. Un projet ambitieux qui connectera 43 villes du royaume.

La CTM rachète Africa Morocco Link

Le groupe d’Othman Benjelloun, O Capital Group, redistribue les cartes dans le secteur du transport maritime marocain. La Compagnie de Transports au Maroc (CTM) s’empare en effet de la participation majoritaire (51 %) d’Africa Morocco Link (AML)...

Maroc : les voitures de plus en plus chères !

Les Marocains paieront plus cher les voitures neuves en raison de l’obligation de respecter les normes « Euro 6 » pour l’homologation et l’immatriculation. Les professionnels du secteur appellent Mohamed Abdeljalil, ministre des Transports et de la...