Recherche

Près de 25% des Marocains rêvent d’émigrer

© Copyright : DR

23 décembre 2020 - 14h00 - Société - Par: S.A

Les Marocains qui ont l’intention d’émigrer vers d’autres cieux représentent 23,3% de la population marocaine non-migrante. C’est ce que révèle l’enquête nationale sur la migration internationale réalisée par le Haut-commissariat au Plan (HCP).

La majorité des hommes, âgés entre 15 et 29 ans, généralement célibataires ou séparés ont l’intention d’émigrer. Plusieurs raisons motivent leur choix : raisons économiques avec un taux de 73,5% suivies des raisons sociales, 21,8%. Selon le HCP, les raisons économiques concernent « la recherche de meilleures perspectives socio-économiques comme des opportunités d’emploi, la recherche d’un meilleur revenu, d’un meilleur niveau de vie ou d’autres raisons liées à la nature ou aux conditions de travail ou bien au désir d’investir ».

Quant aux raisons sociales, elles portent sur le regroupement familial, le mariage, le divorce ou la séparation. « D’autres portent sur la recherche de meilleurs services sociaux et de santé, la recherche d’un meilleur système d’éducation pour les enfants ou bien pour la poursuite des études et de la formation », est-il précisé.

La moitié des chômeurs (50,9%) ont l’intention d’émigrer. Parmi eux, 60,4% d’hommes et 40,7% de femmes. Les raisons économiques sont plus fortes chez les hommes que chez les femmes (81,8% contre 58,7%) alors que les raisons sociales et humaines sont plus élevées chez ces dernières, indique le rapport. Toutefois, les raisons familiales (qui font partie des raisons sociales, regroupement familial, mariages et divorces ou séparations) ne représentent que 1,8% ; elles sont quasi exclusivement féminines. Selon le milieu de résidence, les raisons économiques sont plus évoquées par les migrants potentiels ruraux avec 79,7% contre 69,8% pour les citadins.

D’après la répartition régionale de l’intention d’émigrer, certaines régions sont au-dessus de la moyenne nationale (23,3%) tandis que d’autres sont en dessous. La région de l’Oriental arrive en tête avec 41,1% suivie de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (30,8%), de Drâa-Tafilalet (26%) et de Marrakech-Safi (27%). À l’inverse, les régions de Fès-Meknès, Casablanca-Settat et Béni Mellal-Khénifra et la région de Souss-Massa sont en dessous de la moyenne nationale avec des taux respectifs de 21,5%, 18% et de 10,5%. Quant à la région de Rabat, elle se situe au niveau de la moyenne nationale avec 23,8%.

L’intention d’émigrer est très élevée pour les personnes seules, célibataires (40,4%), divorcées (34,7%) et séparées (75,7%) alors qu’elle est seulement de 12,7% chez les personnes mariées.

Mots clés: Haut Commissariat au Plan (HCP) , Enquête , Immigration

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact