Marrakech : des offres "alléchantes" pour relancer le tourisme

14 octobre 2020 - 18h20 - Economie - Ecrit par : J.K

Innover, c’est le maître-mot des opérateurs touristiques de Marrakech pour sortir de la crise qui plonge le secteur. Les opérateurs exhortent Royal Air Maroc à plus de soutien, pour une relance touristique efficace.

Même si l’arrivée des premiers touristes étrangers rassure de la relance du secteur touristique, la bataille est loin d’être gagnée. L’obligation de "présenter à l’embarquement un test PCR négatif de moins de 72 heures , handicape le processus, puisqu’il faut plus de trois jours avant d’obtenir les résultats des tests. Le constat est plus palpable dans le rang des voyageurs en provenance de la France, a indiqué l’Economiste.

Le syndicat français des Tour-opérateurs (SETO), exhorte ainsi Royal Air Maroc à plus de soutien pour favoriser la relance du tourisme marocain sur le marché français, avec des procédures d’entrée adaptées au tourisme, c’est-à-dire, « un test à l’arrivée, plutôt qu’un test au départ », a précisé le quotidien, indiquant que d’autres compagnies aériennes ont repris quelques dessertes dans le cadre des vols spéciaux, sans attendre la mise en place de ces procédures. Ce qui constitue d’ailleurs un soulagement pour les professionnels. Particulièrement par ces temps où la tendance de ces vacances est aux grands espaces et aux hébergements de luxe.

Mais, Marrakech est-elle à même d’accueillir de nouveau les touristes ? La question préoccupe puisque, en dehors des établissements hôteliers, les touristes veulent aussi découvrir l’identité de Marrakech, sa culture et ses monuments dont les espaces restent encore fermés, à cause de la crise sanitaire.

Il serait donc impératif de "travailler pour faire en sorte que ces édifices rouvrent leurs portes et que les circuits tant recherchés par les touristes soient contrôlés, pour assurer une sécurité sanitaire pour les tous", conclut le quotidien.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Transport aérien - Tourisme - Histoire - Artisanat marocain - Hôtellerie - Musée - Aéroport Marrakech Menara - Aéroport Mohammed V Casablanca - Aéroport Rabat-Salé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Marrakech : les professionnels du tourisme aux abois

Des centaines d’intérimaires du tourisme n’en peuvent plus. Ils ont organisé un mouvement d’humeur devant l’office national du tourisme à Marrakech pour demander au gouvernement...

Marrakech : la reprise du secteur touristique s’annonce sous de bons auspices

La crise sanitaire a durement touché le secteur du tourisme au Maroc. A Marrakech, les effets pervers de la crise se manifestent par la raréfaction des visiteurs étrangers et le...

Maroc : des pistes pour relancer le tourisme

L’office national marocain du tourisme (ONMT) a organisé le voyage vers le Maroc, des professionnels du secteur du tourisme du Royaume-Uni et de l’Espagne, afin de s’imprégner...

Marrakech, des améliorations perceptibles en 2022

La situation des entreprises de la région Marrakech-Safi est critique et le retour à une certaine stabilité ne sera possible qu’en 2022. Ce sont les conclusions d’une étude...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le tourisme marocain retrouve son dynamisme en 2023 avec l’arrivée de 2,9 millions de visiteurs

Le tourisme marocain a enregistré un bond spectaculaire avec l’arrivée de 2,9 millions de touristes aux postes frontières durant le premier trimestre de l’année 2023, soit une progression de 17 % par rapport à la même période de l’année 2019.

Le Nord du Maroc mise sur l’aérien pour attirer des touristes

Les opérateurs touristiques du Nord du Maroc saluent l’implantation d’une base aérienne à Tétouan après celle de Tanger. L’infrastructure aéroportuaire va attirer davantage de touristes et booster à coup sûr le développement économique de la région.

L’ONMT étend sa présence mondiale pour stimuler le tourisme au Maroc

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de relance du tourisme, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) envisage de s’implanter dans plusieurs pays, pour tenter de profiter de l’engouement actuel pour le Maroc.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Touristes au Maroc : les chiffres d’une année record

Quelque 13,2 millions de personnes ont visité le Maroc durant les onze premiers mois de 2023, battant le record absolu de 12,9 millions de touristes de toute l’année de 2019, selon le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et...

Le tourisme marocain surfe sur la vague « Lions de l’Atlas »

Les exploits des Lions de l’Atlas au Qatar ne font pas seulement le bonheur des fans de football. Ils constituent également une bonne campagne publicitaire pour le tourisme marocain, selon l’Office national marocain du tourisme (ONMT).

Tourisme au Maroc : lancement de la campagne « We dream big »

Profitant de l’intérêt du monde entier pour le Maroc grâce aux exploits réalisés par les Lions de l’Atlas, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) lance une campagne qui a pour but de donner encore plus de visibilité au royaume.

Marhaba 2023 : le grand retour des MRE

Cette année, l’opération Marhaba 2023 dédiée à l’accueil des Marocains résidant à l’étranger coïncide avec l’Aïd Al Adha, donnant encore plus de sens aux retrouvailles. En tout, quelques 3 millions de MRE devraient rentrer au Maroc cet été.

Le Mondialito : un boost économique pour le Maroc

Du 1ᵉʳ au 11 février prochain, le Maroc abritera la 13ᵉ édition du Mondial des clubs. Au-delà de l’aspect sportif, il y aura les retombées économiques, notamment pour le secteur du tourisme.

La reprise du tourisme marocain boostée par les MRE

L’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a fortement contribué à la forte embellie du tourisme marocain frappé de pleins fouets par la crise sanitaire liée au Covid-19.