Tourisme : très difficile année pour Marrakech

21 décembre 2020 - 10h00 - Economie - Ecrit par : G.A

Le tourisme au Maroc a été fortement impacté par la pandémie du Covid-19 tout au long de cette année 2020. Et au nombre des villes qui ont durement souffert de la fermeture des frontières et des autres restrictions imposées, se trouve Marrakech, qui se remet difficilement d’une année très éprouvante.

Avant que la crise sanitaire ne s’empare du Maroc, les professionnels du secteur du tourisme à Marrakech s’attendaient à vivre une année exceptionnelle, avec à la clé, une augmentation du nombre de touristes. Mais le Coronavirus en a décidé autrement. Des mesures ont été prises par les autorités pour limiter la propagation du Covid-19, affligeant sérieusement le secteur.

Marrakech, la destination marocaine la plus convoitée, semblait avoir l’air d’une “ville sans âme”. Le temps où les habitants et visiteurs peinaient à trouver une place paraît bien loin. La mythique place de Jemâa El Fna, qui grouillait toujours de monde, n’a jamais été aussi déserte, rapporte la MAP.

Très tôt, les professionnels du secteur ont pris la mesure de la situation et ont commencé à réfléchir sur les stratégies à mettre en place pour sauver ce qui reste encore de la saison touristique. Une réunion a été tenue, en septembre dernier, afin d’examiner l’état des lieux du secteur. C’était en présence de la ministre du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui, des professionnels et du wali de la région Marrakech-Safi, Karim Kassi Lahlou. Les travaux de cette rencontre ont porté sur le plan à adopter pour sauver la saison d’hiver 2020/2021. Il s’articule autour des “3R” : “Redémarrer, Relancer et Réinventer”.“Il s’agit de remettre l’écosystème en marche dans le respect des gestes barrières et des protocoles sanitaires établis à cet effet.

Entre autres stratégies mises en place, il y a celles qui ont pour but de sauvegarder l’emploi dans les secteurs d’activités touristiques les plus touchés et la mobilisation se poursuit afin que les autres acteurs de la chaîne de valeurs (restaurants touristiques, artisanat, activités d’animations et événementiel…) soient également couverts, avait noté le CRT. Le Conseil a lancé, en partenariat avec l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT), une campagne de communication relayée sur les médias, les réseaux sociaux et sur la plateforme “visitmarrakech”.

Les professionnels du secteur multiplient également les actions pour stimuler les emplois, encourager l’innovation et l’investissement, repenser une industrie du voyage et de l’hospitalité plus performante, plus durable et plus inclusive. L’arrivée des premiers touristes étrangers en octobre à l’aéroport international de Marrakech-Menara, a été la preuve que l’espoir est permis, et que d’ici quelques mois, Marrakech retrouvera sa place de fleuron du tourisme national, précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Tourisme - Ministère du Tourisme - Nadia Fettah Alaoui - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Ce que compte faire Marrakech pour relancer le tourisme

Dans la perspective de la réouverture très prochaine de l’espace aérien marocain, les professionnels du tourisme de la région Marrakech-Safi s’affairent. Les dispositions...

Marrakech : soulagement des professionnels après la relance du tourisme

La reprise des activités touristiques à Marrakech après plusieurs mois d’hibernation semble rassurer les professionnels du secteur touristique et les locaux.

À Marrakech, le tourisme se meurt

À Marrakech, la crise sanitaire liée au coronavirus frappe durement le tourisme. Sans une visibilité pour l’été, hôteliers, restaurateurs, agenciers de la ville ocre, conteurs,...

Réouverture des frontières : les professionnels du tourisme événementiel et d’affaires à Marrakech piaffent d’impatience

Face à l’incertitude qui plane sur leur métier et les difficultés auxquelles ils sont confrontés, les professionnels du tourisme événementiel et d’affaires à Marrakech plaident...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Tourisme au Maroc : l’ONMT et EasyJet signent un accord historique

En vue d’étendre ses activités au Maroc, EasyJet Group a signé, à Londres, un accord de partenariat avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT). Cette signature s’inscrit dans le cadre des initiatives menées par l’office afin d’atteindre voire...

Au Maroc, le tourisme se remet des effets de la pandémie de Covid-19

Lentement mais sûrement, l’industrie touristique se remet progressivement du Covid-19. C’est ce qui ressort de la présentation du budget du ministère du Tourisme devant la Commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Le tourisme de montagne, un potentiel inexploité au Maroc

Le tourisme de montagne au Maroc est un secteur à fort potentiel qui est inexploité, selon Nadia Fettah Alaoui, la ministre marocaine du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale.

Ôvoyages revoie ses ambitions à la hausse au Maroc

Le tour opérateur français Ôvoyages annonce l’ouverture de quatre nouveaux Ôclubs l’été prochain au Maroc, une destination qu’il entend développer dans sa globalité.

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Le tourisme au Maroc : une nouvelle feuille de route ambitieuse pour 2023-2026

Le Chef du Gouvernement marocain a présidé une cérémonie de signature pour le déploiement d’une feuille de route stratégique pour le tourisme 2023-2026. Celle-ci a pour objectif d’attirer 17,5 millions de touristes, d’atteindre 120 milliards de...

Le Maroc parie sur le tourisme interne

Les autorités marocaines affirment avoir mené plusieurs actions pour promouvoir et renforcer le tourisme interne en 2023.

Du changement pour les voitures des MRE à leur arrivée à la douane

Les Marocains résidant à l’étranger devront se soumettre à un nouveau document émis par l’administration des douanes et qui concerne la circulation des véhicules immatriculés à l’étranger.