Marrakech perd peu à peu ses palmiers

2 mars 2022 - 19h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

À Marrakech, une catastrophe naturelle touche les palmiers au point que la ville ocre risque de perdre son caractère pittoresque pour devenir une ville de béton. Des associations environnementales et des acteurs de la société civile appellent les autorités à des actions urgentes.

Les palmiers de Marrakech sont menacés de disparition à cause de la sécheresse, de l’assèchement continu de la nappe phréatique. Il pleut rarement, et par conséquent, les palmiers agonisent. La semaine dernière, des habitants de Jemaa El fna ont d’ailleurs assisté à la chute d’un grand arbre, qui a causé d’importants dégâts sur un des bus électriques qui sillonnent la ville, rapporte Al Akhbar.

À lire : Maroc / Sécheresse : les oasis de Tata menacées

Une situation préoccupante pour des associations environnementales et des acteurs de la société civile qui affirment avoir saisi les responsables de la ville ocre sans obtenir la moindre réponse. Selon eux, des lobbys du secteur immobilier restent les principaux bénéficiaires de la situation. Fort de ces constats, les acteurs de la société civile appellent les responsables de la société civile à des actions urgentes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Environnement

Aller plus loin

Des oasis ancestrales menacées d’extinction dans le sud du Maroc

Le dérèglement climatique touche les oasis ancestrales, fiertés touristiques dans le sud du Maroc. Aujourd’hui, dans cette partie du royaume, il faut creuser plus de 40 mètres,...

Maroc : plus de 3 millions de palmiers dattiers plantés en 10 ans

Près de dix ans après le lancement par le Roi Mohammed VI du programme de plantation de 3 millions de palmiers dattiers à l’horizon 2020, où en est-on aujourd’hui ?

Maroc / Sécheresse : les oasis de Tata menacées

Les attraits touristiques et les potentialités économiques des oasis de Tata sont réputés dans le monde entier. Cependant, à cause des incendies et de la sécheresse, elles...

Maroc : la société civile s’oppose à la plantation aléatoire des palmiers

L’association « Maroc Environnement 2050 » a lancé une pétition en ligne pour s’insurger contre la plantation aléatoire des palmiers dans les villes du royaume.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : nouvelle tragédie pour les rescapés du séisme

Les rescapés du violent et puissant tremblement de terre du 8 septembre se battent maintenant pour survivre aux rafales de vent et aux inondations qui frappent le Maroc. Ils vivent dans des tentes qui ne résistent pas aux intempéries. Face à la...

Un mystérieux cratère apparaît au Maroc après le séisme

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a secoué le Maroc, une fosse géante s’est formée dans une zone rurale. Le séisme a-t-il favorisé sa formation ?

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Un frigo, 100% marocain, écologique et sans électricité

Un réfrigérateur en argile, qui fonctionne sans électricité et peut conserver les aliments pendant 15 jours. C’est l’invention créée il y a quelques années par Rawya Lamhar, une jeune ingénieure marocaine.

Le miel marocain est en péril

Les apiculteurs marocains sont inquiets. Depuis des années, des colonies d’abeilles sont décimées en raison de la sécheresse et des aléas climatiques, ce qui affecte durement la production du miel.

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.

Autoroutes du Maroc : un nouveau projet passe mal

Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, a annoncé le lancement d’un projet de reboisement des abords des autoroutes marocaines.

Transition énergétique : le Maroc sur la bonne voie

Dans un contexte difficile marqué par la crise énergétique et la flambée des prix, le Maroc est passé à la vitesse supérieure sur son chantier de la transition énergétique. Grâce à sa politique axée sur l’investissement privé dans le secteur, le...