Une militante espagnole expulsée du Maroc

13 avril 2021 - 07h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

Helena Maleno, militante espagnole des droits des migrants, également fondatrice de l’ONG espagnole Caminando Fronteras, connue pour son travail de soutien aux communautés migrantes subsahariennes durant le processus migratoire dit avoir été victime d’une expulsion violente au Maroc. Elle demande aux autorités marocaines « de stopper » de la persécuter.

« J’ai été violemment expulsée […] La police m’attendait à l’aéroport de Tanger, je ne savais pas ce qui se passait », a-t-elle raconté lors d’une conférence de presse, lundi à Madrid, faisant savoir que les faits ont lieu le 23 janvier. Ce jour-là, elle s’apprêtait à rentrer au Maroc où elle vit depuis près de 20 ans. À sa grande surprise, les autorités marocaines l’avaient fait monter dans un avion pour Barcelone. La militante espagnole dit avoir été empêchée de boire de l’eau ou de prendre ses médicaments. Ses papiers lui avaient été confisqués. Elle évoque un traitement «  humiliant  ». Helena Maleno confie par ailleurs avoir été séparée de sa fille de 14 ans pendant plus d’un mois.

À l’en croire le ministère espagnol de l’Intérieur était informé de son expulsion. Mais ce ministère a assuré à l’AFP qu’il « n’avait pas eu connaissance de ces faits et n’y avait participé d’aucune manière ». La cinquantenaire est visée par des enquêtes judiciaires au Maroc ainsi que dans son pays ces dernières années. Une enquête pour trafic d’êtres humains en lien avec sa lutte contre les naufrages de migrants en Méditerranée avait été d’ailleurs classée sans suite par la justice marocaine en 2019. En avril 2017, la justice espagnole avait classé une procédure sans suite. Une procédure enclenchée suite à la transmission d’un rapport faisant état des possibles liens de la militante avec une « organisation criminelle ».

Bien qu’elle soit tirée d’affaire plus d’une fois, elle affirme avoir toujours été victime de harcèlement. « Depuis avril 2020, moi et ma famille avons été victimes de 37 attaques et je tiens les gouvernements espagnol et marocain responsables », a-t-elle poursuivi. Elle leur demande « de stopper cette persécution ». Elle confie avoir été suivie plusieurs fois et que la porte de son domicile au Maroc avait été forcée à trois reprises.

« Le cas de Helena est malheureusement l’exemple typique de ce qui peut arriver à toute personne défendant les droits (des migrants) aux frontières de l’Union européenne », a déclaré Maria San Martin, de l’ONG basée en Irlande, Front Line Defenders.

Sujets associés : Espagne - Expulsion - Immigration

Aller plus loin

L’Espagne expulse 80 Marocains vers Laâyoune par semaine

Les autorités marocaines ont indiqué lundi, que plusieurs migrants mineurs accompagnés et non accompagnés, regroupés à quatre ou six dans des bateaux, sont rapatriés par semaine...

France : une famille marocaine humiliée et expulsée avant le confinement

L’expulsion d’une famille marocaine résidant à Évreux vers l’Espagne à la veille de l’entrée en vigueur du confinement en France le 16 mars 2020, a suscité un tollé général.

Un Marocain expulsé en urgence de la France

Le mois dernier, un Marocain «  radicalisé  » a été expulsé de toute urgence du territoire français. L’homme avait notamment menacé de décapiter un gendarme.

Le Maroc expulse des Espagnols

La police marocaine a expulsé ce samedi de l’aéroport de Laâyoune une délégation médico-légale qui est arrivée dans la ville de Boujdour, en provenance de Gran Canaria.

Ces articles devraient vous intéresser :

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Ancien Gilet jaune, Abdel Zahiri menacé d’expulsion au Maroc

Abdel Zahiri, un Marocain de 44 ans, a récemment reçu une obligation de quitter le territoire français de la part de la préfecture de Vaucluse. Fiché S, il avait auparavant été incarcéré pour son implication dans le mouvement des Gilets jaunes.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

« La question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc »

Emmanuel Dupuy, président de l’Institut prospective et sécurité en Europe affirme que la question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc qui a adopté une nouvelle stratégie face à l’Europe.

Un Marocain très apprécié menacé d’expulsion en France

Alors qu’il se trouve en France depuis plusieurs années, Alae Eddine Ennaimi est menacé d’expulsion. Le jeune homme de 24 ans a été arrêté par la police après un contrôle dans le restaurant où il travaillait.

Des ennuis pour les mosquées qui ont soutenu Hassan Iquioussen ?

Depuis quelques jours, une rumeur selon laquelle la préfecture a convoqué des responsables du Conseil départemental du culte musulman (CDCM) qui ont apporté leur soutien à Hassan Iquioussen, imam de Lourches accusé d’antisémitisme, et dont l’expulsion...

Affaire Hassan Iquioussen : les avocats de France vent de debout contre la décision du Conseil d’État

Le Syndicat des avocats de France (SAF), le Groupe d’information et de soutien aux immigrés (GISTI) et Avocats pour la défense des droits des étrangers (ADDE) apportent leur soutien à l’imam de Lourches Hassan Iqioussen visé par un avis d’expulsion de...

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.