L’incoyable parcours de Mohamed, fils autiste d’une Marocaine en France (vidéo)

2 avril 2023 - 21h30 - France - Ecrit par : P. A

Malika, 45 ans, d’origine marocaine, raconte l’histoire de sa vie marquée par son incroyable combat pour son fils Mohamed, autiste, devenu une véritable source d’inspiration pour son entourage.

L’histoire de Malika est racontée par Le Parisien ce 2 avril, à l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. Une maladie dont souffre son fils Mohamed. Depuis tout petit, il dort très peu, ne parle pas, ne joue pas. Malika et son mari Karim, d’origine algérienne, du Blanc-Mesnil en Seine-Saint-Denis, pensaient que leur fils avait simplement un « retard ». Mais cette « différence » de Mohamed par rapport aux autres enfants de son âge persiste au fil des ans. La maman, soucieuse, observe son fils inscrit à l’école maternelle dans l’espoir qu’il s’intègre et s’amuse avec les autres. Mais Mohamed restait toujours seul pendant les récréations.

À lire : Macron remercié pour son beau geste envers une petite marocaine atteinte d’autisme

En 2012, le diagnostic tombe. Mohamed souffre d’un autisme « sévère ». Il fallait s’enregistrer auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), « une gare surpeuplée de parents de handicapés » et espérer ensuite décrocher une place dans un institut médico-éducatif (IME). Mission quasi impossible, le ratio étant de 700 000 personnes autistes pour 70 000 places en France. Mais Malika supplie son fils de bien « se tenir » lors de l’entretien. « Donne-moi un quart d’heure, juste un quart d’heure sans sauter, sans crier, sans faire n’importe quoi. Notre vie se joue maintenant, la tienne aussi, tu dois le comprendre ! », a-t-elle demandé à Mohamed qui, pour la première fois, est resté calme devant le directeur.

À lire : L’incroyable parcours de Hicham, atteint d’une maladie rare à Malaga

C’est ainsi que Mohamed, alors âgé de 7 ans, intègre l’IME et commence à s’ouvrir peu à peu au monde. Il diversifie ses repas et en un mois, est arrivé à articuler « maman », son premier mot. Son père, qui a toujours été là pour lui, lui apprend à nager. Ses résultats scolaires sont excellents. Puis, Mohamed découvre sa passion pour les échecs, ce qui va bouleverser son existence. Le jeune homme participe même à des compétitions qu’il remporte. L’année dernière, à 16 ans, il intègre le prestigieux lycée militaire de Saint-Cyr. Malika est fière du parcours de son fils qu’elle a réussi à sauver, malgré une prise en charge des personnes autistes qui s’est « dégradée ».

Malika et Karim ont beaucoup appris de la maladie de leur fils. « Tous les jours, il nous tire vers le haut », confie Malika, gestionnaire de paie, qui a créé une petite société. Karim, lui, a repris ses études et décroché son baccalauréat. Mohamed a été une véritable source d’inspiration pour eux.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Livres - Santé - Education - Femme marocaine - Enfant - Vidéos - MRE

Aller plus loin

L’incroyable parcours de Hicham, atteint d’une maladie rare à Malaga

Hicham El Hafed, 25 ans, est arrivé à San Pedro Alcántara (Marbella) dans le coma en 2006 en provenance du Maroc avec un visa humanitaire grâce à l’aide de la Croix Rouge....

Une Marocaine de 3 ans, souffrant d’une maladie rare, opérée avec succès à Séville

Hiba, une fillette marocaine de 3 ans, née sans voie rectale, a été opérée avec succès à Séville le 5 septembre dernier. La mineure est arrivée à Grenade en provenance du Maroc...

Macron remercié pour son beau geste envers une petite marocaine atteinte d’autisme

La Maison des Familles de Grenoble remercie le président Emmanuel Macron qui «  a donné un moment de grâce  » à Nihal, une petite marocaine de 9 ans atteinte d’autisme, lors de...

Karima El Mahroug serait autiste

Karima El Mahroug alias Ruby, l’escort qui accuse l’ancien premier ministre italien, Silvio Berlusconi, de l’avoir exploité sexuellement alors qu’elle était encore mineure,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Transferts de fonds des MRE : un record et une bouffée d’air pour le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent fortement à l’économie marocaine à travers les transferts de fonds qui vont crescendo ces dernières années. Ces flux sont passés de 22,96 milliards de dirhams en 2000 à 93,67 milliards en 2021.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Chaos à Tanger Ville : Un seul ferry et des heures d’attente

Le port de Tanger Ville connait une congestion maritime sans précédent ces derniers jours, en raison d’une pénurie de navires de transport maritime entre Tanger Ville et Tarifa en Espagne.

Africa Morocco Link (AML) s’offre un nouveau bateau

L’Africa Morocco Link (AML) aurait acquis pour 2,4 millions d’euros le navire marocain « Boraq » appartenant au groupe maritime grec Attica Group, lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée le 27 juin au siège de l’Autorité portuaire de la baie...

L’aide au logement connait un succès auprès des MRE

Depuis son ouverture le 2 janvier, le site d’assistance pour l’aide au logement connaît un succès croissant, notamment auprès des Marocains résidant à l’étranger.