Recherche

Bordeaux : "Mouf", principal importateur de cannabis marocain, devant la justice

© Copyright : DR

1er septembre 2021 - 14h20 - Monde - Par: S.A

Le procès du principal importateur de cannabis marocain, Moufide Bouchibi alias “Mouf” s’ouvre ce mercredi devant la cour d’appel de Bordeaux. Il avait été arrêté à Dubaï le 21 mars, puis extradé vers Paris le 12 mai 2021. En 2015, il avait écopé, en son absence, de 20 ans de prison.

Moufide Bouchibi alias “Mouf” enfin jugé en France après plus de 10 ans de cavale. Devant la cour d’appel de Bordeaux, « il doit répondre de plusieurs go-fast entre l’Espagne et la France », fait savoir BFMTV. Cet homme de 41 ans avait été arrêté à Dubaï le 21 mars dernier. Après sa condamnation, en son absence, en 2015 à Bordeaux, à 20 ans de prison, un mandat d’arrêt international avait été lancé contre lui. En fuite au Maroc en 2012, les enquêteurs ont tenté de l’arrêter. Sans succès. Le fugitif a eu le temps de disparaître et de réapparaître en Algérie. En 2019, le même scénario se reproduit. Cette fois, il était en Tunisie. Il s’installe, par la suite, à Dubaï où il dissimulait une partie de son argent.

À lire : Dubaï : extradition du principal importateur de cannabis marocain

À l’âge de 20 ans, Moufide Bouchibi se lance dans le trafic de drogue par le biais d’un Alsacien, Sophiane Hambli alias « la Chimère », un informateur de la police au cœur d’une retentissante affaire qui avait mis en lumière les pratiques controversées de l’ex-patron de la lutte antidrogue, François Thierry. La mission de Mouf consistait à assurer les livraisons de cannabis par des go-fast qui transportent la marchandise du Sud de l’Espagne vers la région parisienne. Au fil des ans, il est devenu « un trafiquant de premier ordre, un homme qui compte dans le business du cannabis », rapportait Le Parisien.

À lire : Le principal importateur de cannabis en France entre-temps en cavale au Maroc interpellé

Mouf sera arrêté en 2002 en possession de 240 kg de cannabis. En 2009, il sera enlevé au Maroc puis torturé avant d’être libéré contre plusieurs centaines de milliers d’euros de rançon. Il a réussi à échapper à plusieurs reprises aux policiers spécialistes de la lutte contre les trafics de stupéfiants (Ofast). Moufide Bouchibi est décrit comme un baron de la drogue « proche de producteurs de cannabis marocains » dirigeant « une flotte importante de bateaux destinés à transporter la drogue et serait en lien avec les narcos trafiquants sud-américains spécialisés dans le trafic de cocaïne ». Son procès devrait se poursuivre jusqu’à demain jeudi 2 septembre.

Mots clés: Bordeaux , Prison , Cannabis , Paris , Droits et Justice

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact