"Mra hachak", un t-shirt contre la violence faite au femmes

9 mars 2012 - 11h21 - Maroc - Ecrit par : L.A

"Mra Hachak !" est le nouveau slogan d’un t-shirt créé par Mohamed Smyej, à l’origine du célèbre "Hmar ou bikhir", et de Fadila El Gadi, créatrice de mode. Cette petite expression résume la violence sociale faite quotidiennement aux femmes au Maroc.

A l’occasion de la journée de la femme le 8 mars, les deux artistes ont souhaité mettre en avant les violences dont est victime la Marocaine. En utilisant cette expression, les créateurs expliquent vouloir aborder "l’autre" dans son langage afin de faire passer le message.

Au Maroc, selon une récente enquête, 48% des Marocaines subissent des violences psychologiques et 31% des violations de leurs libertés individuelles.

Rien qu’en 2010, ce sont 1282 marocaines qui ont été victimes de violences sexuelles, soit une moyenne de quatre femmes agressées sexuellement par jour ! Des chiffres qui ne reflètent pas la réalité car les Marocaines, de peur ou de honte, ne dénoncent que rarement les sévisses sexuels dont elles sont victimes.

Sujets associés : Droits et Justice - Journée - Harcèlement sexuel - Femme marocaine - Fadila El Gadi - Mohamed Smyej

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.